NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Un bien mystérieux astéroïde





Des chercheurs de l'université d'Harvard s'interrogent sur un astéroïde qui a traversé le système solaire à grande vitesse avant de repartir dans l’espac. Les scientifiques se demandent si cet objet est en réalité une voile stellaire en perdition.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Dans un article, le journal Le Figaro interroge : « Et si ‘Oumuamua, l'astéroïde découvert en octobre 2017 qui a traversé notre Système solaire à toute vitesse avant de repartir dans les profondeurs de l'espace, était un vaisseau alien? »
 

Ce scénario serait peut-être un peu exagéré, selon certains. Principalement parce qu'il est envisagé par un physicien théoricien de renom, Abraham Loeb, directeur de l'Institut de théorie et de calcul, à l'Université Harvard. « Dans un article à paraître dans la revue Astrophysical Journal et mis en ligne sur le serveur arXiv , », explique Le Figaro, « le chercheur envisage que cet objet puisse être une «voile stellaire» envoyée par une civilisation lointaine il y a fort longtemps. »
 

A cela s’ajoute une étude très sérieuse parue fin juin dans la revue Nature, « qui alimente aujourd'hui ces spéculations relativement fantaisistes. » Comme le souligne Le Figaro, une équipe d'astronomes emmenée par Marco Micheli, du Centre de coordination de l'étude des astéroïdes géocroiseurs de l'Agence spatiale européenne, « avait alors constaté que l'objet inconnu subissait une étrange «accélération non-gravitationnelle».
 
Le journal ajoute que « ce n'est de toute façon pas le scénario que les auteurs imaginaient alors. Ils prenaient en effet bien soin de préciser qu' ‘Oumuamua était vraisemblablement en train de «dégazer», c'est-à-dire de voir une partie de sa glace solide se sublimer sous l'effet du rayonnement solaire. » Et d’ajouter : « Comme un ballon de baudruche qui se vide de son air. Ce phénomène pouvait à lui seul expliquer la petite accélération détectée par les différents observatoires terrestres et spatiaux. »