NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Réseau 4G, Bouygues répond à Free par une offre équivalente





Alors qu’Orange avait dénoncé un « coup de com' » de Free, Bouygues Telecom s’aligne sur son concurrent en proposant la 4G sans surcoût à l’ensemble de la gamme traditionnelle mais aussi de sa filiale B&You. Avec des infrastructures plus importantes, Bouygues reprend l'initiative sur le terrain de la 4G.


DR www.texto-sms-gratuit.com
DR www.texto-sms-gratuit.com
L’annonce de Free la semaine dernière a relancé la course à la 4 G des opérateurs français. Le nouveau venu du marché avait annoncé mardi dernier qu’il proposerait la 4G au même prix que la 3G. (Notre article)

« Dès aujourd'hui, Bouygues Telecom démocratise la 4G en rendant encore plus accessible le plus grand réseau 4G de France (63% de couverture) et encourage ainsi le développement des usages » a annoncé l’opérateur dans un communiqué. Bouygues est ainsi le premier concurrent de Free à relever le défi lancé par Xavier Niel. Cette annonce confirme les prévisions de changement de stratégie nécessaires pour Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les trois opérateurs traditionnels n’avaient en effet pas fait mystère de leur volonté de regagner du terrain en vendant l’option 4G à leurs consommateurs. Une fois de plus Free change la donne.

« Les clients ayant souscrit à ces offres (3G, NDLR) bénéficieront automatiquement de la 4G, sans aucun surcoût et sans aucun réengagement » explique le communiqué. Aucune augmentation de prix sur les factures ne sera effectuée, pas même à cause de la hausse de la TVA au 1er janvier 2014. L’annonce tient pour les forfaits Bouygues mais aussi pour ceux de la filiale B&You. Cette dernière, qui a été créée pour concurrencer le cassage des prix de Free, devrait voir arriver la 4G « prochainement ».

Une meilleure couverture réseau pour Bouygues

Bouygues revient ainsi au niveau de Free, puisqu’en termes d’infrastructures Free accuse un retard incontestable. D’après Le Figaro, « L'avance en termes de couverture de Bouygues est liée à l'autorisation qu'il avait reçue de tirer parti d'une fréquence qu'il utilisait auparavant pour la 2G (voix seule) pour faire passer le très haut débit mobile »

De leur côté, Orange et SFR trainent à réagir pour contrer la nouvelle offensive de Free. Mardi dernier, Stéphane Richard, le patron d’Orange avait parlé d’un « coup de com’ » de Free et assuré que son concurrent vendait « du vent ». L’annonce de Bouygues, et les arguments plus solides au niveau des infrastructures, devrait sans aucun doute faire évoluer sa position et forcer un recadrage stratégique.