NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







​Astéroïde Oumuama, l’hypothèse d’une civilisation extraterrestre sérieusement envisagée





L’astéroïde en forme de cigare Oumuamua originaire d’un autre système solaire va bientôt disparaitre du champ de vision des appareils d’observations des scientifiques. Avant que ce soit le cas, ces derniers ont été intrigués par sa forme et veulent vérifier qu’il n’émet pas des ondes radios…


ILD
ILD
Il ne s’agit pas de trois ululeras derrière leur microscope au sommet d’une cabane dans les arbres. Des équipes de scientifiques très sérieuses sont intriguées par l’astéroïde Oumuammua qu’ils ont détecté il y a deux mois. Cette masse en apparence rocheuse est la source de toutes les interrogations en raison de son origine et de sa forme. Issu d’un autre système solaire, c’est la première fois que l’homme parvient à détecter un objet qui vient d’ailleurs. Sa forme de cigare, quatre cents mètres de long et quarante de large, ont participé aussi à ce mystère.

« Pour en avoir le coeur net, le milliardaire russe Yuri Milner a annoncé que les antennes du Breakthrough Listen -un vaste programme de recherche de vie extraterrestre qu'il a lancé- allaient se concentrer sur Oumuamua » raconte L’Express. Le milliardaire a ainsi annoncé que l’astroïde méritait un examen de sources radios. En cas de détections de celles-ci, l’hypothèse de vie extra-terrestre serait largement consolidée. « Peu de temps avant, Avi Loeb, directeur du département astronomie de l'université d'Harvard, avait envoyé un email à Yuri Milner, dans lequel il expliquait que plus il étudiait objet, plus il lui semblait inhabituel, "ce qui m'amène à me demander s'il ne s'agirait pas d'une sonde artificielle envoyée par une civilisation extraterrestre" » rapporte le magazine français.

« Une équipe d'astronomes dirigée par Karen Meech de l'Institute for Astronomy à Hawaï a constaté que la luminosité de l'objet variait jusqu'à dix fois en puissance et qu'il tournait sur lui-même toutes les 7,3 heures. Aucun astéroïde ou comète dans notre système solaire ne connaît une telle ampleur dans la variation de sa luminosité ou un tel ratio entre la longueur et la largeur, soulignaient-ils alors dans leur étude, publiée dans la prestigieuse revue Nature. » ajoute L’Express .

 Autant dire qu’on est bien loin des sites de passionnés d’extra-terrestres qui voient des soucoupes dans des ralentis d’images de camescopes des années 1980 ou dans les ombres de lampadaires d’images de vidéosurveillance.