NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





​La Corée du Nord poursuit son programme de missiles longues portées




17 Septembre 2019

Les médias officiels de Corée du Nord ont annoncé que de nouveaux tests de missiles longues portées ont été réalisés. Confirmant ainsi l’alerte de la Corée du Sud, le pays de Kim Jong-un assure que ces tirs ne signifient pas que les négociations avec les Etats-Unis sont terminées.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Pas très subtil mais efficace. En supervisant en personne un test de missiles de longue portée, Kim Jong-un, attire Donald Trump une fois de plus à la table des négociations. Les deux chefs d’Etat qui ont abondamment mis en scène leurs rencontres ne sont en effet pas parvenu à un accord satisfaisant. Alors quand les médias officiels de Corée du Nord en font des tonnes sur les essais du 10 septembre que la Corée du Sud avait déjà signalés, le message est très clair. « Les "projectiles" ont été lancés mardi à l'aube depuis la région de Kaechon, au centre du pays, et ont parcouru environ 330 kilomètres en direction de la mer du Japon, a indiqué l'armée sud-coréenne. "Nous exhortons le Nord à mettre fin à ces actes qui exacerbent les tensions dans la région", ont déclaré les responsables de l'état-major sud-coréen dans un communiqué » relève FranceInfo .
 
«Nous voulons nous retrouver en face-à-face avec les Etats-Unis fin septembre, à une date et en un lieu dont nous pouvons convenir » a expliqué dans un communiqué officiel une porte-parole du ministère des affaires étrangères de Corée du Nord. « "Je dis toujours qu'il est bon de se rencontrer", "voyons ce qui va se passer", a répondu Donald Trump, interrogé par la presse sur l'offre nord-coréenne. Il a saisi l'occasion pour souligner une fois de plus sa "très bonne relation"avec le numéro un du régime nord-coréen. Interrogé par l'AFP, le département d'Etat américain a assuré n'avoir aucune réunion à annoncer à ce stade. Mais l'administration Trump a multiplié les appels à la relance des pourparlers » ajoute FranceInfo. Pour Donald Trump, les mois sont comptés avant le lancement officiel de la campagne présidentielle des Etats-Unis. Le président américain qui a détricoté l’accord nucléaire avec l’Iran est attendu au tournant dans ce dossier.