NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





​Sans air et donc increvable, le dernier pneu révolutionnaire de Michelin




5 Juin 2019

Michelin vient de présenter au Québec le tout dernier né de son département de recherche. Un pneu sans air et donc increvable qui pourrait être commercialisé dès 2024 et révolutionner le secteur automobile.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
A choisir, si un pneu pouvait remplir le même rôle sans risquer de crever, le choix paraitrait assez évident. Le choix pourrait être bientôt possible à en croire la dernière annonce du groupe Michelin. Mardi 4 juin à Montréal, la société française a présenté le premier pneu increvable qu’elle a développé en partenariat avec General Motors. « Ce pneu sans air comprimé, technologie inédite qui supprime tout risque de crevaison, devrait apporter plus de sérénité aux automobilistes. Ce pneu doit aussi apporter des "bénéfices environnementaux potentiellement énormes", a précisé Eric Vinesse, directeur de la Recherche et développement du groupe Michelin, lors d'un sommet consacré à la mobilité durable, Movin'On » rapporte France TV Info
 
Le projet est d’autant plus enthousiasmant qu’il est à portée de main. Contrairement à d’autres innovation géniales dont on ne sait quand elles s’inviteront dans notre quotidien, Michelin table sur 2024 pour la commercialisation des pneus qui ne peuvent pas crever.
 
Chaque année, 200 millions de pneus sont jetés dans le monde parce qu’ils ont été crevés. Un chiffre rappelé par l’entreprise lors de la conférence de presse, le porte-parole précisant qu’il ne s’agit de rien de moins que le poids de 200 tours Eiffel. Le prototype, baptisé Uptis (Unique Puncture-proof Tire System, système unique de pneumatique anti-crevaison), utilise une nouvelle technologie à base de matériaux composites, qui autorise des performances similaires aux pneus traditionnels, selon ses concepteurs. "Vous avez tous les éléments d'un pneu Michelin, sans les inconvénients", a commenté le nouveau président du groupe Michelin, Florent Menegaux » continue France Info.
 
Les prochains mois seront l’occasion de poursuivre les tests avec des véhicules de General Motors. Le partenariat avec le groupe américain étant un accord de développement, il n’est pas exclu que les pneus finissent par équiper toutes sortes de véhicules. L’argument écologique de pneus qui ne finissent pas à la poubelle avant usure complète pourrait en effet faire mouche.