NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







2% de croissance pour l’année 2017





La deuxième estimation de l’Insee pour 2017 estime que le PIB français a progressé de 2%. Un seuil symbolique qui est atteint grâce à une hausse de 0,1 point sur l’estimation du premier trimestre.


ILD
ILD
C’est un peu mieux que prévu mais le résultat est plus rond. 2% de croissance du PIB en 2017 au lieu du 1,9% qui était estimé jusqu’ici. La deuxième estimation de l’Insee revoit donc un peu à la hausse la progression de la richesse nationale l’an dernier. « Ce résultat s'explique par une croissance plus dynamique que prévu au premier trimestre, où le produit intérieur brut a augmenté de 0,7 %, au lieu de 0,6 %, a précisé l'organisme public. L'estimation pour les trois autres trimestres reste quant à elle inchangée. Cette croissance annuelle est de loin supérieure à celle de 2016, où la hausse du PIB avait plafonné à 1,1 %. Elle reste toutefois inférieure à celle de la zone euro, qui a connu en 2017 une croissance de 2,5 %, selon l'Office européen de statistiques Eurostat » écrit Le Point , sur son site internet.
 
L’heure est à la satisfaction du côté du gouvernement qui tablait sur une croissance de 1,7% pour la loi de finances. Au début de l’année 2018, le ministre de l’Economie Bruno le Maire, avait déjà annoncé que la croissance de 2017 pourrait approcher du seuil symbolique des 2%. Il parlait alors d’un renouveau pour la France qui aurait, selon ses mots, retrouvé « des couleurs économiques ».

« Selon l'Insee, ce chiffre de 2 % a finalement été atteint, à la faveur notamment d'une accélération de l'investissement, tant du côté des entreprises (+ 4,4 % après + 3,4 % en 2016) que des ménages (+ 5,4 % après + 2,4 %). La production a quant à elle accéléré (+ 2,4 % après + 0,9 %), notamment dans l'industrie manufacturière (+ 2 % après + 0,8 %) et le secteur agricole (+ 2,4 % après - 5,6 %), confronté en 2016 à des conditions climatiques défavorables. Cette dynamique a permis une bonne tenue des exportations, en hausse de 3,3 %. Le solde commercial français a quant à lui continué de peser sur l'activité, mais moins qu'en 2016 (- 0,3 point de PIB contre 0,8 point) » précise l’article.

Une bonne tendance qui devrait se confirmer en 2018 avec des prévisions de 0,5% et 0,4% de croissance pour les deux premiers trimestres.