NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Amazon se lance sur le marché de l’informatique quantique




4 Décembre 2019

IBM, Intel mais aussi Google, ce dernier ayant récemment annoncé avoir atteint la « suprématie quantique », ce que ses concurrents ont vivement critiqué… tous les géants de l’informatique ont leur projet d’ordinateur quantique plus ou moins avancé, la technologie n’étant encore qu’à ses balbutiements. La firme de Jeff Bezos s’y lance également, avec Braket.


Amazon ne veut pas rester en arrière sur le quantique

pixabay/TheDigitalArtist
pixabay/TheDigitalArtist
Le géant Amazon a annoncé Amazon Braket le 3 décembre 2019. Il ne s’agit pas, comme pour les autres géants, de créer son propre ordinateur quantique mais de créer un service ouvert aux entreprises. Celui-ci est associé à Amazon Web Services, l’ensemble des services cloud du géant, qui lui rapportent énormément. En effet, la marketplace d’Amazon, si elle reste centrale pour le géant, n’est pas extrêmement rentable.

Amazon Braket se positionne donc comme un service aux entreprises avec des machines développées par D-Wave, IonQ et Rigetti. Pas de technologie interne, donc, mais un premier pas vers une offre commerciale dans ce domaine qui devrait, selon les spécialistes, révolutionner l’informatique. La technologie quantique permet en effet de réaliser des calculs infiniment plus rapidement que la technologie classique.

Tester les algorithmes pour les développer

À ce jour, les entreprises n’utilisent que très rarement cette technologie pour des applications réelles. Elles sont surtout en train de développer l’ensemble des langages et des algorithmes qui permettront, dans un futur de plus en plus proche, d’utiliser les ordinateurs quantiques au quotidien. Mais on est loin de les voir arriver dans nos salons, la technologie est très complexe et demande des systèmes gigantesques pour fonctionner.

Avec Amazon Braket, Amazon veut donc ouvrir de nouvelles portes aux entreprises qui sont déjà ses clients : elles pourront développer et tester des algorithmes quantiques sur des ordinateurs quantiques. « Ce nouveau service est conçu pour vous permettre d'acquérir une expérience pratique des qubits et des circuits quantiques. Vous pouvez construire et tester vos circuits dans un environnement simulé, puis les exécuter sur un ordinateur quantique réel », explique le géant.

On notera le petit trait d’humour sur le blog officiel d’Amazon Web Service : ils précisent que le 1er avril 2010, ils avaient parlé d’un service de Cloud Computing Quantique comme poisson d’avril. Moins de dix ans après, c’est devenu réalité.