NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Antarctique : un iceberg géant se détache de sa barrière de glace




3 Octobre 2019

Un iceberg de 1.582 km² s’est détaché de son continent dans l’Antarctique.


15 fois la superficie de Paris

Le Groenland vient de perdre 315 milliards de tonnes de glace en une seule journée. L’iceberg baptisé « D28 » s’est détaché de l’est du continent autour du 25 septembre dernier. Mesurant 1.582 km², soit 15 fois la superficie de Paris, 210 mètres d’épaisseur, D28 contiendrait selon la glaciologue américaine Helen Amanda Fricker, près de 315 milliards de tonnes de glaces.

Observé par deux satellites, l’un Européen, l’autre de la Nasa, l’iceberg s’est détaché de la barrière de glace d’Amery, situé à l’est de l’Antarctique. Helen Amanda Fricker a expliqué à l’AFP que les barrières de glace « doivent perdre de la masse car elles sont constamment en train d’en gagner. Elles veulent conserver leur taille ». Pour en gagner, ces barrières comptent sur la neige qui tombe sur le continent et les glaciers qui avancent vers les rivages.

Pas un signe de réchauffement climatique

Malgré la rareté d’un détachement d’une telle ampleur, il s’agit d’une conséquence normale du cycle des calottes. La scientifique précise que « cet événement n’est pas un signe de changement climatiques » et fait partie du cycle naturel des barrières de glace, le prolongement de la calotte glaciaire sur l’eau.

Le réchauffement climatique est plutôt notable « à grande vitesse » à l’ouest du continent ou sur le Groenland. À l’est, d’où provient le détachement, la situation serait moins alarmante d’après les scientifiques spécialistes de la région.