NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Autoroutes : les comportements dangereux augmentent




8 Juillet 2019

Europe 1 publie les conclusions du rapport annuel de la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (Sanef). On y apprend notamment que les règles concernant la bande d’arrête d’urgence, les distances de sécurité et l’utilisation du téléphone sont beaucoup trop courants.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
L’illusion de sécurité sur l’autoroute explique certainement ces comportements. Alors qu’en ville ou sur une route de campagne, les imprévus et sollicitations sont plus importantes, sur l’autoroute c’est une autre affaire. La monotonie des gestes du conducteur et le champ de vision laisse trop souvent croire qu’on peut s’éloigner des règles. C’est ce que souligne le dernier rapport de la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France. Ce document que la radio Europe 1 a dévoilé, montre en effet que les mauvais comportements augmentent : « Vitesse, téléphone au volant et débords de poids lourds sur la bande d'arrêt d'urgence sont les trois dangers plus présents que jamais, selon les experts, qui ont fait leurs relevés sur deux tronçons de l'A1 et de l'A13. »
 
« Ce huitième rapport de la Sanef affirme que 21% des poids-lourds débordent sur la bande d'arrêt d'urgence. Soit un camion sur cinq et un écart toutes les deux minutes. Tous les quarts d'heure, un camion roule même carrément dans cette voie. Autant dire qu'un piéton ou une voiture arrêtée est immédiatement en danger de mort » rapporte la radio. On apprend par ailleurs qu’entre 2015 et 2019, la part des conducteurs qui tiennent leur téléphone en main a augmenté de de près de trois points pour représenter 6% des automobilistes observés. Une proportion qui grimpe à 15% pour les chauffeurs poids lourds.

Des chiffres d’autant plus inquiétants que près d’un tiers des accidents mortels seraient dus à de l’inattention ou des prises de risques. « Et à cela s'ajoute la vitesse, à l'origine d'un accident sur sept sur l'autoroute. Or, les chiffres reviennent à leur niveau le plus élevé depuis la création de l'observatoire, après deux années de baisse : 43% des véhicules roulent en effet au-dessus de la vitesse autorisée, contre 38% en 2018. Et toujours, le non-respect des distances de sécurité » conclue Europe 1.