NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Climat : l’ONU s’attend au pire pour 2020 et le futur




16 Janvier 2020

L’inquiétude concernant le réchauffement climatique et ses conséquences pour la planète ne cesse d’augmenter. Les incendies en Australie sont la dernière grande catastrophe qu’il est possible de relier au phénomène de réchauffement de la planète… et selon l’ONU, le pire est à venir. En 2020, déjà, l’organisation s’attend à des événements climatiques extrêmes.


La décennie la plus chaude de l’Histoire

N’en déplaise aux climatosceptiques comme Donald Trump, les statistiques sont formelles : le 15 janvier 2020, dans une publication, l’Organisation des Nations-Unies a annoncé que la décennie 2010-2019 a été la plus chaude jamais enregistrée. Deux records, d’ailleurs, ont été battus durant ces années : 2016 a été l’année la plus chaude et 2019 vient en deuxième position.

Pour 2020, l’ONU et l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), qui est une de ses branches, ne sont pas sereines. « Malheureusement, nous nous attendons à voir beaucoup de phénomènes météorologiques extrêmes en 2020 » écrit l’OMM avant de préciser que le futur n’est guère mieux, « et dans les décennies à venir, alimentés par des niveaux records de gaz à effet de serre qui retiennent la chaleur dans l'atmosphère ».

Un réchauffement climatique élevé malgré les accords de Paris

Si rien n’est fait, l’ONU prédit déjà un échec de l’Accord de Paris signé en 2015 et duquel les États-Unis, sous l’influence de Donald Trump, sont sortis en 2019. Cet accord, signé par près de 200 pays, vise à limiter le réchauffement climatique à 2 degrés voire moins à l’horizon de 2100.

« D'après la trajectoire actuelle des émissions de dioxyde de carbone, nous nous dirigeons vers une augmentation de la température de 3 à 5 degrés Celsius d'ici la fin du siècle » écrit l’ONU. À moins d’une prise de conscience globale et d’actions d’envergure, la situation ne pourra qu’empirer au point de menacer l’avenir de la planète Terre.