NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Contrat défense aux Etats-Unis : Microsoft inflige une défaite à Amazon




29 Octobre 2019

Amazon a été vaincu par Microsoft dans leur course pour un contrat de 10 milliards de dollars avec le département de la Défense des Etats-Unis. Microsoft confirme sa domination face à Amazon concernant les missions institutionnelles.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Une défaite d’Amazon est suffisamment rare pour qu’on en parle. Le groupe de Jeff Bezos vient d’être battu par Microsoft dans leur course pour un contrat avec le département de la Défense américain. D’un montant de dix milliards de dollars sur dix ans, le contrat concerne notamment la mise en place de solutions cloud pour l’équivalent américain de notre ministère de la Défense. Mauvais perdant, Amazon a fait par de son incompréhension :  « Nous sommes surpris de cette conclusion. AWS est le leader incontesté de l’informatique cloud et une évaluation détaillée des offres comparatives conduit clairement à une conclusion différente. » 

Si du point de vue technologique Amazon a largement les compétences pour répondre au besoin du département de Défense, Microsoft a eu l’occasion de prouver sa méthode concernant des contrats publics. « Rappelons que Microsoft collabore déjà avec le gouvernement américain sur un autre projet. La firme américaine s’apprête effectivement à fournir ses casques de réalité mixte HoloLens à l’armée américaine, des appareils qui permettront aux soldats de profiter de la vision nocturne, de la mesure des signes vitaux et autres fonctionnalités similaires. Estimé à 480 millions de dollars, ce contrat a été critiqué par certains des employés de la firme, qui demandait à la firme de faire profiter l’armée de ses technologies. La société n’est pas revenue sur sa décision et les casques devraient être entre les mains des concernés d’ici une petite dizaine d’années » rappelle Presse Citron. 

Le gouvernement américain semble choisir la cohérence dans le choix de ses fournisseurs et s’échappe de la seule logique technologique. Du point de vue opérationnel, le contrat Joint Entreprise Defense Infrastructure (JEDI) – celui qui vient d’être remporté - est en effet structurant pour ce domaine très stratégique. C’est toute la structure du Pentagone qui va être refondée pour créer un ensemble informatique et de stockage cohérent. De là à en déduire que le Pentagone estime que Microsoft est plus fiable que Amazon, il n’y a qu’un pas.