NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Coronavirus : un confinement total en France ?




16 Mars 2020

Les mesures prises par le gouvernement, la fermeture de tous les établissements scolaires puis, le 14 mars 2020, la fermeture des commerces non essentiels, ne semble pas avoir fait prendre conscience aux Français de l’urgence de la situation. Le gouvernement pourrait donc opter pour un confinement total.


Des Français qui prennent la crise à la légère

pixabay/geralt
pixabay/geralt
Est-ce la situation sur le terrain qui a précipité la décision, attendue de tous les spécialistes, d’annoncer un confinement total en France… ou sont-ce les vidéos et images des parcs bondés dimanche 15 mars 2020, en particulier à Paris, alors que la veille le Premier ministre a demandé de réduire au maximum les interactions sociales pour réduire le risque de propagation du virus ? Probablement, nous ne le saurons jamais.

Quoiqu’il en soit, ce 16 mars 2020 vers 10h30, l’information est tombée : une nouvelle allocution présidentielle va avoir lieu le jour même à 20h. Agnès Buzyn, de son côté, à annoncé mettre un terme à sa campagne pour le deuxième tour des municipales vers 11h20, confirmant à demi-mots que le deuxième tour n’aurait pas lieu puisqu’elle n’a pas annoncé d’alliance.

Que signifie le confinement total ?

S’il faut attendre l’allocution présidentielle pour savoir si la France sera bien en confinement total, voilà ce à quoi doivent s’attendre les Français dès lundi 16 mars 2020 au soir ou quelques jours plus tard.
  • Les déplacements sont interdits sauf justification : aller au travail ou faire les courses sera autorisé, tout comme promener son chien.
  • Toutes les interactions sociales devront respecter la distance de sécurité d’un mètre.
  • Les visites seront proscrites et, en dehors des obligations essentielles, tous les Français devront rester chez eux.
  • Des contrôles pourront être organisés pour veiller au respect des consignes de sécurité et des autorisations de sortie, avec potentiellement des plaintes de la part de l’État contre des particuliers ne les respectant pas.
  • L’armée devrait être déployée pour prêter main-forte aux forces locales.