NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Dujardin lache qu’il y aura bien un troisième OSS 117





Invité à l’émission Quotidien de Yann Barthès, Jean Dujardin a fini par confirmer qu’il y aurait bien un troisième volet des aventures de OSS 117. L’annonce – qui a tout d’une fausse gaffe – a largement fait parler d’elle, signe que le film prévu pour début 2019 est attendu.


DR
DR
Il y aura bien une suite aux deux films OSS 117. Cumulant tous les défauts les plus caricaturaux ou clichés des Français, Hubert Bonisseur de la Bath est un personnage qui nous manque. Après deux films sur ses aventures, on ignorait si Jean Dujardin – qui depuis a connu le triomphe à Hollywood – voudrait rempiler. Interviewé par Yann Barthès il a confirmé qu’il y aurait un nouveau film. « L'acteur oscarisé, qui incarne à merveille Hubert Bonisseur de la Bath version troisième degré, a bien été poussé à bout par Yann Barthès. Après que le comédien se soit fendu d'un «OSS 117 me manque un peu, il devait revenir» au détour de la conversation, l'animateur a tout fait pour lui arracher une information. Un des producteurs des deux premiers volets a également confirmé l'excellente nouvelle à Europe 1  . Selon lui, la date de sortie espérée du film est fixée pour le premier trimestre 2019 » résume Le Figaro.
 
Difficile de savoir s’il s’agit d’une vraie information extorquée par le présentateur ou si c’est la première partie d’un plan marketing bien ficelé. Toujours est il que l’on voit bien que la mayonnaise prend et que l’attente est grande. Le Figaro se pose déjà pas mal de questions sur ce projet. « Michel Hazanavicius devrait toujours être de la partie tant le réalisateur a façonné à sa façon le personnage des romans de Jean Bruce -il est également dialoguiste sur les deux films- et apparaît comme indissociable du projet. Après Le Caire et Rio de Janeiro, où se déroulera ce troisième volet? Selon différentes rumeurs, la Françafrique avait été un temps soulevée pour des aventures qui se dérouleraient bien après Rio ne répond plus, pendant les années 70 ou 80, pour le plus franchouillard des agents secrets. »