NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Dyson : un casque audio avec purificateur d’air ?




6 Février 2020

Parmi les objets qu’on n’aurait peut-être jamais pensé voir le jour, voici le casque-purificateur d’air de Dyson. Du moins, son brevet, ce qui est loin de garantir la production d’un prototype et encore moins celle d’une production commerciale en série. Mais l’idée a de quoi séduire, surtout les personnes qui utilisent les transports en commun régulièrement.


Un purificateur d’air portable…

Pixabay/DanielleTunstall
Pixabay/DanielleTunstall
La pollution est au centre des innovations technologiques de nombreux constructeurs : plusieurs masques filtrants sont adressés aux motards, par exemple, tandis que des purificateurs d’air portables sont déjà dans le commerce. Les pics de pollution étant de plus en plus fréquents, il y a un marché en potentiel développement qui s’ouvre pour les constructeurs.

Ainsi, Dyson, qui a déjà développé des purificateurs d’air, a déposé un brevet pour un purificateur portable capable de filtrer 2,4 litres d’air par seconde grâce à deux ventilateurs aspirant 1,2 litre d’air par seconde chacun. L’air est ensuite filtré, Dyson ne donne pas de précisions sur ce filtre, et renvoyé directement au niveau de la bouche de l’utilisateur. Le tout est portable, mais pas seulement…

Couplé à un casque audio

Là où Dyson innove potentiellement est dans l’utilité de ce purificateur d’air : il s’agit également d’un casque audio et se porte donc sur la tête. De quoi faire d’une pierre deux coups, bien que le constructeur devra répondre à des problématiques nouvelles pour que son produit soit viable et efficace.

Les ventilateurs, notamment, feront du bruit : si Dyson prévoit une réduction de bruit active capable d’annuler le bruit des ventilateurs pour l’écoute de la musique, le constructeur ne répond pas à la question des vibrations que les ventilateurs risquent de provoquer au niveau des oreilles. Sans compter le flux d’air de 2,4 litres par seconde envoyé au niveau de la bouche de l’utilisateur : il pourrait facilement être gênant et, puisque le produit ne couvre pas la bouche et le nez, son efficacité en sera réduite.