NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Elon Musk veut des taxis autonomes en 2020




24 Avril 2019

Le patron de Tesla, Elon Musk reste fidèle à son habitude d’annoncer des prouesses technologiques. Dernière en date, il promet que des taxis autonomes Tesla seront opérationnels dès l’année prochaine.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
« Je peux annoncer des « robotaxis » autonomes pour l'année prochaine avec un grand degré de certitude » a assuré Elon Musk devant l’assemblée des investisseurs. L’excentrique et visionnaire milliardaire a de nouveau démontré qu’il n’avait pas revu à la baisse ses ambitions. « L'idée est fondée sur le principe d'une plateforme de réservation de voitures avec chauffeur de type Uber mais dans ce cas précis... sans le chauffeur. Il pense obtenir l'autorisation de lancer ce service dans certaines parties des États-Unis, à condition bien sûr que les propriétaires actuels de Tesla, qui présentent déjà des fonctionnalités autonomes, se prêtent au jeu » raconte Futura Sciences.
 
Le site spécialisé a consacré de nombreux articles au fantasque homme d’affaires qui n’en est pas à sa première annonce de révolution technologique. « M. Musk, qui promeut le transport à grande vitesse par train futuriste  ultrarapide Hyperloop et veut coloniser Mars avec les fusées de SpaceX, a expliqué que Tesla allait créer une application qui permettrait aux propriétaires participant à la plateforme d'en tirer profit. « L'utilité du véhicule est multipliée par 5 », a-t-il affirmé. Le constructeur a aussi dévoilé un ordinateur de bord qui doit permettre d'assurer « une conduite totalement autonome ». Cet ordinateur et la nouvelle puce électronique maison qui en sera le cerveau seront installés dans toutes les Tesla, même si la conduite totalement autonome a encore pas mal d'obstacles techniques et juridiques à surmonter avant de pouvoir être généralisée » lit-on plus loin.
 
Futura Sciences relève d’ailleurs que pour l’heure Tesla n’a pas mis au point la technologie suffisante : « Ces véhicules pour l'heure ne répondent pas à la définition de conduite autonome de niveau 4 (la voiture conduit seule mais un humain est présent pour reprendre la main si nécessaire), a fortiori de niveau 5 (sans présence d'un humain). M. Musk a aussi affirmé qu'avec la technologie Tesla, les conducteurs « n'auraient plus besoin de toucher au volant » au début de l'année prochaine ». La route sera longue d’ici l’année prochaine mais Musk est un habitué des annonces de délais qui ne sont jamais respectés.