NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Energie : pour mettre en oeuvre l'accord de Paris, l'UE a un plan ambitieux




21 Juin 2019

La Commission a publié début juin son évaluation des projets de plans des États membres visant à mettre en oeuvre les objectifs de l'union de l'énergie, et en particulier les objectifs convenus au niveau de l'Union européenne en matière d'énergie et de climat à l'horizon 2030.


Source : pixabay, image libre de droits
Source : pixabay, image libre de droits
Dans son évaluation, la Commission estime que les plans nationaux témoignent déjà d'efforts considérables mais que des améliorations restent possibles dans différents domaines, notamment en ce qui concerne les politiques ciblées et individualisées visant à garantir la réalisation des objectifs fixés pour 2030 et à rester sur la voie de la neutralité climatique à plus long terme.

Dans un communiqué, la Commission européenne rappelle que l'Union européenne est "la première grande économie à concrétiser les engagements qu'elle a pris au titre de l'accord de Paris par la mise en place d'un cadre juridiquement contraignant, et c'est la première fois que les États membres élaborent des projets de plans nationaux intégrés en matière d'énergie et de climat". Toutefois, les mesures prévues par les plans actuels étant insuffisantes en ce qui concerne aussi bien les énergies renouvelables que les contributions à l'efficacité énergétique, "il faudra une plus grande ambition collective pour atteindre les objectifs globaux de l'UE en matière de climat et d'énergie."

Dans son analyse des projets de plans nationaux, la Commission a examiné leur contribution globale à la réalisation des objectifs de l'union de l'énergie de l'UE et des objectifs pour 2030. Dans leur état actuel, les projets de plans nationaux intégrés en matière d'énergie et de climat n'apportent pas de réponses suffisantes au regard tant des énergies renouvelables que des contributions à l'efficacité énergétique. En ce qui concerne les énergies renouvelables, l'écart "pourrait atteindre 1,6 point de pourcentage. En ce qui concerne l'efficacité énergétique, l'écart peut atteindre 6,2 points de pourcentage (si l'on considère la consommation d'énergie primaire) ou 6 points de pourcentage (si l'on considère la consommation d'énergie finale)", explique la Commission.

La bonne nouvelle est que les États membres disposent maintenant de 6 mois pour relever leur niveau d'ambition national. Les recommandations et les évaluations détaillées de la Commission visent à aider les États membres à finaliser leurs plans d'ici la fin de 2019 et à les mettre en oeuvre efficacement dans les années à venir. Les plans nationaux devraient apporter clarté et prévisibilité aux entreprises et au secteur financier afin de favoriser les investissements privés nécessaires. Ces plans faciliteront également la programmation des financements par les États membres au titre du prochain cadre financier pluriannuel 2021-2027.