NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Entreprises : la manne numérique





La transformation numérique représente un véritable bouleversement. En France, cette nouvelle donne touche tous les domaines de l'économie. Pour les entreprises, il s’agit de bien prendre ce tournant digital. Mais si c’est le cas, les opportunités sont immenses.


Entreprises : la manne numérique
Blocage numérique ? Aujourd’hui, ce concept de déni numérique dont parle La Tribune est dépassé. Terminé, enterré. À la place, la révolution numérique est en marche. Pour les acteurs économiques en France, elle représente un formidable tremplin. L’idée a fait son chemin. Elle est aujourd’hui, bien présente dans les esprits. C’est ce que démontre Philippe Lemoine, le Président du Forum d'Action Modernités et Président de la Fondation internet nouvelle génération, dans le rapport, « Transformation numérique de l’économie. » Ce rapport a été remis en novembre dernier, notamment à Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.
 
Tremplin et opportunités, oui. Le tout est d’activer la mise à niveau numérique pour tous les acteurs de l’économie. Les mots d’ordre, peut-on lire dans La Tribune sont les suivants : « pour en tirer profit, l'heure est désormais à l'accélération pour inventer les modèles économiques pertinents. » Si l’engouement et l’intérêt sont réels aujourd’hui, il s’agit de s’ajuster aux changements souvent radicaux, engendrés par cette révolution numérique, qui est aussi une révolution industrielle. Les innovations qu’elle produit, génèrent des modifications dans le fonctionnement des sociétés classiques. En premier lieu, il faut s'adapter à la dématérialisation, à l’automatisation, à la désintermédiation et à la connectivité.
 
Résultat, ce sont de nouveaux modèles économiques qui voient le jour. Gages considérables de productivité. Mais pour cela, comme le martèle le rapport Lemoine, il faut accélérer. En France, le décalage entre le particulier et consommateur « digital », adepte des nouvelles technologies et l’entreprise, est grand : 42% des PME sont présentes en ligne, contre 60% au Royaume-Uni et 89 % en Suède. La différence laisse songeur. Accélérer est donc primordial pour les chefs d’entreprise. Autrement dit, adopter des outils collaboratifs, privilégier l’interaction, traiter les  mégadonnées… Et accepter les inévitables cassures. Mais souligne Philippe Lemoine, « la transformation numérique présente pour la France bien plus d'opportunités que de risques ».