NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Espagne : un accord de principe entre Podemos et le Parti socialiste pour une coalition




12 Novembre 2019

Le Parti socialiste a conclu un accord de principe avec Podemos pour former une coalition gouvernementale après leur victoire aux élections législatives de dimanche 10 novembre.


Une coalition malgré des divergences

Après une arrivée en tête mais une baisse des suffrages, le Parti socialiste cherche un allié de poids pour former un gouvernement. Mardi 12 novembre, Pedro Sanchez, le Premier ministre sortant, a annoncé avoir scellé un accord de principe avec Pablo Iglesias, chef de file de Podemos. 

Il y a quelques mois, ces deux formations de gauche avaient échoué à s’entendre. Mais même en cas d’entente cette fois-ci, la coalition aura besoin de l’appui d’autres forces pour obtenir une majorité suffisante au Parlement. Une majorité d’au moins 176 députés sur 350. 

Des résultats en baisse pour les formations de gauche

En cas de réussite, la coalition doit être investie par la Chambre des députés issue des législatives de dimanche. Les socialistes vont devoir miser sur des soutiens à gauche, malgré des divergences de plus en plus accentuées, notamment sur la crise catalane qui se retrouve de nouveau à la une de l’actualité.

Les formations de gauche ont perdu du terrain lors des élections législatives. Le Parti socialiste compte désormais 120 députés, contre 123 lors de la dernière mandature. Le Parti populaire est arrivé second, mais ce scrutin est surtout marqué par la progression de Vox qui a plus que doublé son nombre de sièges, passant de 24 à 52 députés, devenant le troisième parti d’Espagne. Podemos a quant à lui obtenu 35 députés.