NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Facebook s’offre Scape Technologies pour vous géolocaliser sans GPS




11 Février 2020

Le site TechCrunch a dévoilé l’une des dernières acquisitions du géant de Menlo Park : l’entreprise britannique Scape Technologies. Cette dernière développe un système de reconnaissance logicielle de l’environnement qui pourrait permettre de géolocaliser une personne sans besoin d’avoir accès aux données GPS. Forcément, ça intéresse beaucoup le réseau social.


Vous géolocaliser… par votre environnement

Pixabay/FirmBee
Pixabay/FirmBee
Comme l’explique Steve O’Hear, journaliste de TechCrunch qui a dévoilé ce rachat, Scape Technologies développe un système de reconnaissance de l’environnement par le biais d’une cartographie du monde réel. En somme, via la caméra d’un smartphone, le logiciel devrait en théorie être en mesure de reconnaître les immeubles et les autres détails de son environnement et donc se géolocaliser.

La technique n’est pas nouvelle : lorsque vous êtes à proximité d’un monument, par exemple la Tour Eiffel, l’intelligence artificielle d’un réseau social est en mesure de la reconnaître sur la photo ou la vidéo et donc de dire que vous êtes à proximité. Mais on est loin d’une géolocalisation aussi précise qu’un GPS, par exemple. Scape Technologies veut être en mesure de reconnaître n’importe quel décor ou immeuble, et en déduire votre position.

Pourquoi ça intéresse Facebook ?

Facebook, qui a par ailleurs annoncé le 10 février 2020 avoir atteint les 37 millions d’utilisateurs actifs en France, soit plus de 50% de la population, s’intéresse naturellement à cette technologie. Si le projet abouti, il pourrait géolocaliser ses utilisateurs sur la simple analyse de l’arrière-plan d’un selfie, par exemple, alors même que la géolocalisation est désactivée.

Mais, surtout, une telle technologie aura des avantages lors du développement de la réalité augmentée à grande échelle. Un projet dans les cartons de nombreux géants de la high-tech dont Google avec le projet Google Glass qui s’est révélé être un cuisant échec. Mais la réalité augmentée n’a pas été abandonnée et devrait s’intégrer dans les générations futures d’objets connectés.