NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



Foires et salons rouverts dès septembre 2020 sans limite de visiteurs




28 Juillet 2020

Le secteur fait partie des plus touchés par les mesures sanitaires liées à la crise de la Covid-19, et tout particulièrement par la limite du nombre de personnes lors des rassemblements dans les lieux clos. En 2020, partout dans le monde et notamment en France, des dizaines de foires, salons et conventions ont été annulées pour éviter de devenir des clusters… mais en France, en septembre 2020, ces événements pourront reprendre.


Distinguer « rassemblement de masse » et « rencontres professionnelles »

Pixabay/Marismithpix
Pixabay/Marismithpix
L’annonce devrait redonner un peu d’espoir au secteur de l’événementiel dont l’activité est totalement à l’arrêt depuis les mesures de confinement, et même avant : dès le 1er septembre 2020, en France, les « rencontres professionnelles » seront à nouveau autorisées. Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, l’a annoncé le 27 juillet 2020 lors d’une réunion avec le secteur, relayée par le journal Les Echos.

L’objectif du ministre est de permettre de faire une différenciation entre les « rassemblements de masse », qui restent interdits en France et, surtout, qui ne relèvent pas de ses compétences mais du ministère de la Santé, et les « rencontres professionnelles », soit les foires, salons et autres congrès. Ces derniers, événements organisés dans les règles de l’art, pourront donc à nouveau se tenir sur le territoire.

Pas de limite de nombre de visiteurs mais des mesures sanitaires

L’annonce de Franck Riester, que rapporte Les Echos, s’accompagne d’une bonne nouvelle pour le secteur : le ministre souhaite autoriser les événements professionnels sans limite de visiteurs, une mesure déjà adoptée par l’Italie ou l’Allemagne et qui permettra de « redonner confiance aux décideurs et aux communautés d’affaires ». Naturellement, s’il n’y a pas de limite fixée de visiteurs, les mesures sanitaires restent à respecter, ce qui pourrait ainsi réduire les participants ; et l'autorisation reste soumise au contrôle de l'évolution de l'épidémie en France.

« Votre filière, c'est 4.000 salons, congrès et foires organisés chaque année en France, sur 200 sites, pour un effet de levier significatif : les flux d'affaires générés pour l'économie représentent 34,5 milliards d'euros par an et 455.000 emplois sont maintenus ou créés grâce aux événements professionnels. La reprise devenait urgente », a déclaré le ministre lors de la rencontre.