NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



France : une chute du PIB jamais vue au deuxième trimestre 2020




31 Juillet 2020

Les chiffres étaient attendus et le record devait être battu : c’est chose faite. La France a connu, au deuxième trimestre 2020, la pire chute du PIB de son histoire en temps de paix. De quoi confirmer que l’économie française devrait durement souffrir en 2020.


Le record de mai 68 battu, pire contraction du PIB de l’histoire

PixabayMurlocCra4ler
PixabayMurlocCra4ler
Le précédent record pour une chute du PIB sur un trimestre, qui était d’ailleurs également le deuxième, remontait à mai 68. Les grèves générales et les manifestations étudiantes avaient fait reculer le PIB de la France de 8% à l’époque. Ce ne sera désormais plus le record historique.

Les données, publiées par l’Insee le 31 juillet 2020, dévoilent que le PIB français a reculé, au deuxième trimestre 2020, de 13,8%. Du jamais vu et, donc, le nouveau record historique. La faute, bien évidemment, revient intégralement à la crise du Covid-19 et au confinement : sur les deux mois que les Français ont passé enfermés chez eux, un mois et demi s’est déroulé durant le deuxième trimestre.

Un rebond tout autant historique au troisième trimestre ?

L’Insee annonce également une autre mauvaise nouvelle le 31 juillet 2020 : la contraction de l’économie française pour le 1er trimestre 2020 a été revue à la hausse, la France ayant finalement connu une chute du PIB sur les trois premiers mois de l’année de 5,9%, contre 5,3% annoncés initialement. Au final, fin juin 2020, le PIB français était 19% inférieur à celui de fin juin 2019.

Les mauvais chiffres du premier semestre 2020 ne seront pas compensés par le rebond, attendu, du PIB au troisième trimestre 2020. Ce rebond devrait être aussi historique que la chute ne l’a été : l’Insee table sur +19%, la Banque de France +14%. Pas de quoi empêcher l’économie française de voir son PIB se contracter de 11% sur un an fin 2020, comme le prévoit le gouvernement.