NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Google achète Boston Dynamics pionnier de la robotique





Le New-York Times a révélé l’achat de Boston Dynamics par Google. L’entreprise est à la pointe de la robotique, on lui doit notamment des modèles quadrupèdes qui s’élancent plus vite qu’un sprinter. C’est la 8ème entreprise de robotique que Google acquière en 7 mois.


Google achète Boston Dynamics pionnier de la robotique
Dans son édition du 14 décembre, le New-York Times révèle que Google vient d’acquérir la célèbre Boston Dynamics. Le montant de la transaction est resté secret. Cette célèbre entreprise a été créée en 1992 par un professeur de la prestigieuse Massachussetts Institute of Technology (MIT). Elle s’est très vite imposée comme l’une des structures les plus à la pointe dans le domaine.
 
Boston Dynamics a lancé plusieurs robots inspirés d’animaux : BigDog, Cheetah, WildCat and Atlas. Il y a quelques mois elle publiait une vidéo de tests de son engin WildCat, un quadrupède aux performances impressionnantes. Par ailleurs, l’entreprise travaille sur la conception de prototypes pour le département de recherche et développement de l’armée américaine.

Huitième acquisition en robotique

La division robotique de Google est devenue la plus importante du monde. En l’espace de 7 mois, en incluant Boston Dynamics, l’entreprise a acheté huit structures dédiées à la conception de hautes technologies robotiques.

Parmi ses acquisitions on retrouve des sociétés très pointues qui développent des projets de robots humanoïdes, les américaines Meka, Bot & Dolly, Industrial Perception Inc. ou la japonaise Schaft . Avec la Boston Dynamics, toutes ces entreprises vont partager leurs recherches et développer en commun des prototypes équipés de technologies variées.

Le nouveau directeur de la division Andy Rubin est resté vague sur la stratégie en déclarant seulement sur Twitter que « Le futur a l’air génial ! » Le moteur de recherche ne souhaite pas en dire plus sur l’application qui sera faite de ses nouvelles technologies. Le New-York Times de son côté suppose qu’elles serviront à robotiser la manutention des entrepôts. Toujours d’après le quotidien, le groupe va lancer un programme d’assistance pour les personnes âgées.

Les médias rappellent que les références aux robots ne sont pas nouvelles pour Google, que ce soit avec Android ou Nexus (référence aux robots du film Blade Runner ndlr).