NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Hyperloop ou quand le transport du futur est testé à Toulouse





Des tubes d’essais pour l’Hyperloop sont arrivés à Toulouse mercredi 11 avril, a révélé la presse locale. Dans ces tubes pneumatiques va être mis au point un mode de transport qui vont viser un transport de passagers à 1 500 km/h.


ILD
ILD
Ce pourrait être une révolution dans le secteur du transport et c’est à Toulouse que les tests ont lieu. La presse locale s’est empressée de faire l’écho de l’arrivée à la base aérienne de Francazal, près de Toulouse, des premiers tubes pneumatiques qui vont servir d’essai grandeur nature pour l’Hyperloop.

« Hyperloop TT, la société californienne qui va construire sa première piste d'essai provisoire et son centre de recherche sur le site de Toulouse-Francazal, va-t-elle réaliser le rêve imaginé au XIXe siècle par Jules Verne? L'écrivain français a en effet décrit dans une de ses nouvelles, «la Journée d'un journaliste américain en 2889», des tubes pneumatiques permettant le transport de passagers à la vitesse de 1500 km/h qui ont peut-être inspiré Elon Musk, l'inventeur des fusées SpaceX et des voitures électriques Tesla,aussi à l'origine du concept Hyperloop » écrit La Dépêche.

Avec des capsules qui circulent dans ces tubes, l’objectif est de transporter personne ou marchandise à plus de 1 000 km/h en utilisant des champs électromagnétiques. Une véritable révolution si les ingénieurs parviennent à atteindre les objectifs du fantasque Elon Musk. « La première phase du projet d'Hyperloop TT, une équipe internationale composée de 800 ingénieurs, créatifs et techniciens, consiste à installer un premier système fermé de 320 mètres qui sera opérationnel dès cette année, à Toulouse, posé directement au sol sur un ballast anti-vibration. Un second système grandeur nature installé sur une distance de 1 km et surélevé par des pylônes à une hauteur de 5,8 mètres sera achevé en 2019 sur le même site de Francazal » nous apprend le journal local.

C’est la première étape dans l’arrivée des équipements. La société attend désormais l’arrivée d’une capsule pour passager qui est en dernière phase préparation en Espagne et devrait arriver cet été.

Lire en intégralité l’article sur le site La Dépêche.fr