NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Intelligence artificielle : Facebook va investir en France





Le réseau social a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron et c’est la numéro 2 du groupe, Sheryl Sandberg qui a fait le déplacement. Pendant sa visite elle a annoncé un partenariat avec Pôle Emploi ainsi que des investissements dans la recherche sur l’intelligence artificielle. Des engagements qui ont une valeur et un poids politique tout particulier pour la France.


ILD
ILD
Dans la forme et le déroulé des événements, on a l’impression de faire la chronique d’une visite de délégation nationale. Pourtant, l’invitation par Emmanuel Macron et la réception à l’Elysée, concerne Facebook et non un pays ami. Signe de l’importance de ces nouveaux géants du web, c’est Sheryl Sandberg, la numéro 2 de l’entreprise, qui a fait le déplacement. Sorte de ministre des Affaires étrangères du groupe ?

A l’image d’un haut responsable d’un Etat, elle a aussi profité de cette visite pour faire des annonces. « L'entreprise américaine va nouer un partenariat avec Pôle Emploi, afin de former 50.000 chômeurs aux compétences basiques du numérique, d'ici 2019. Elle lance aussi un programme d'accompagnement des femmes entrepreneuses, baptisé «She Means Business». Déjà en place dans d'autres pays, comme l'Angleterre, cette initiative est lancée en France en association avec l'entreprise Social Builder » rapporte Le Figaro.

Mais ça n’est pas tout, « Facebook annonce ce lundi un investissement de 10 millions d'euros supplémentaires dans l'antenne parisienne de FAIR, son laboratoire dédié à l'intelligence artificielle, ouverte en 2015. Elle emploie actuellement une trentaine de chercheurs et d'ingénieurs. Ce chiffre devrait bientôt doubler, annonce Facebook, pour passer à soixante. Le réseau social souhaite également augmenter le nombre de doctorants accompagnés par FAIR Paris, d'une dizaine à quarante », continue l’article.

On assiste ainsi à la puissance politique de Facebook qui vient par cette annonce ultra médiatisée, de faire un beau cadeau au président français. Très cohérent dans le cadre de sa politique de développement de l’intelligence artificielle, l’annonce ressemble à un cadeau pour la France et notamment pour l’exécutif qui sait qu’une déclaration de ce type vaut mieux que toutes les statistiques de reprises de l’activité économique.

Lire en intégralité l’article source sur le site du journal Le Figaro