NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Jack Andraka révolutionne le dépistage du cancer du pancréas





La citation célèbre qui veut que la valeur n'attend point le nombre des années est une nouvelle fois en passe d'être vérifiée avec l'exploit réalisé par Jack Andraka, un jeune américain âgé de tout juste 15 ans. Déjà considéré par beaucoup comme un génie, celui-ci a en effet réussi une découverte médicale révolutionnaire : il a tout simplement développé un nouveau procédé pour la détection du cancer du pancréas. Jack Andraka n'est pourtant encore qu'un simple lycéen, et non universitaire ou médecin, mais les échos de cette performance n’en prennent qu’un tour plus impressionnant.


Jack Andraka révolutionne le dépistage du cancer du pancréas

Jack Andraka, découvreur précoce

Comme tous les autres adolescents de son âge, Jack Andraka occupe son temps libre en pratiquant diverses activités sportives comme le rafting, le VTT ou encore le kayak. Une petite incursion sur les réseaux sociaux permet même de remarquer qu'il est un inconditionnel de Family Guy, de Beavis & Butthead mais également des Simpsons. Mais sa grande particularité est son penchant invétéré pour la science. C'est sans doute grâce à cette passion pour la science que le lycéen a réussi un des exploits les plus retentissants de ces dernières années. À 15 ans, Jack Andraka a effectivement réussi à trouver un nouveau processus de dépistage du cancer du pancréas. Désormais, détecter ce cancer deviendra beaucoup plus facile avec le procédé créé par ce jeune génie de la médecine.

Le cancer du pancréas

Aujourd'hui, le cancer du pancréas est l'un des plus dangereux. C'est en effet un des cancers les plus mortels du moment, dont le taux de survie est généralement mince, évalué à seulement 6 % sur cinq ans. Les statistiques parlent alors d'elles-mêmes : chaque année, près de 40 000 individus décèdent dans le monde en raison de cette maladie. Depuis bien longtemps, le diagnostic de ce type de cancer ne présage rien de bon et détecté, il est souvent trop tard pour tenter une quelconque thérapie. Jack Andraka ne s'est pas retrouvé par hasard au courant de cette dure réalité. Il y a trois ans, l'adolescent a effectivement été confronté à la disparition de l'un de ses proches. Son oncle décède tragiquement des suites d'un cancer du pancréas. Constatant amèrement la marge de manœuvre très étroite de la médecine jusqu'alors, le projet de recherches s'est petit à petit mis en place dans la tête de ce jeune ambitieux.

Des cours de biologie…aux laboratoires

Selon les explications apportées par l'intéressé, le moment pour effectuer le diagnostic est un élément clé dans le cas précis d'un cancer du pancréas. Aussi, une première piste de recherches est lancée dans le cadre de son projet : comment identifier ce fléau le plus tôt possible afin de donner aux malades l’opportunité de bénéficier d'une thérapie ? Une ébauche du projet est ainsi sur les rails, et il s'agit pour Jack Andraka de parvenir à son ultime objectif : établir un processus de détection fiable de la maladie. En cours de biologie, pendant que son professeur s'étend sur les anticorps et leurs particularités, le petit génie parcourt discrètement des yeux un article sur les nanotubes. C'est ainsi que l'idée émerge dans cette tête bien faite : axer ses recherches en combinant le cours sur les anticorps et l'article sur les nanotubes. Pour appuyer ses travaux, le lycéen s'aide de l'un des outils les plus efficaces du moment : Internet.

Récompense et renommée pour la réussite de ses travaux

Après avoir disséqué minutieusement les pages des revues médicales gratuites sur la toile, ainsi que les incontournables Wikipédia et Google, Jack Andraka élabore son axe d'études. Parmi les milliers de protéines présentes dans le sang d'un malade atteint du cancer du pancréas, la détection d'une seule d'entre elles, la mésothéline, conduit en fait à identifier la maladie, conclut-il. Mais il lui faut dès lors un laboratoire aux normes pour passer à l'étape supérieure. C'est ainsi qu'il se retrouve aux côtés du Dr Anirban Maitra, professeur en pathologie et oncologie à l'Université Johns Hopkins, le seul, après 200 tentatives suivies de refus, qui a cru bon de lui donner sa chance. Après de durs labeurs, Jack Andraka parvient finalement à son objectif : il crée un test avec une simple bandelette de papier à même d'identifier la mésothéline, donc le cancer du pancréas. Et les atouts de son procédé sont multiples : 100 fois plus sensible, 28 fois plus rapide et surtout 26 000 fois plus accessible financièrement que les tests utilisés à ce jour. Malgré les opinions sceptiques de certains scientifiques, cette découverte lui a valu la récompense du Grand Prix 2012 de l'Intel Science and Engineering Fair ainsi que l'estime de la communauté médicale et de la plupart des grands noms de ce monde.