NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Kylian Mbappé, vexé, ne veut plus parler avant la fin du Mondial





Difficile de se mettre dans la peau d’un jeune homme de 19 ans, devenu star mondiale et découvrant les hauts et les bas de la célébrité sportive. C’est pourtant de ce côté-là qu’il faut regarder pour comprendre ce qui pousse Kylian MBappé à ne plus vouloir parler à la presse avant la fin de la Coupe du Monde.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Il a mal pris que la critique succède aux louanges. Kylian MBappé, 19 ans, a été critiqué après le premier match de l’équipe de France. Certains journalistes lui reprochaient de tenter trop de choses dans un contexte de match décevant. Alors que tous ses partenaires – Paul Pogba le premier – ont été critiqués ou sont critiqués régulièrement, le très jeune attaquant semble avoir pris la mouche et a fait savoir qu’il ne voulait plus s’exprimer jusqu’à la fin de la Coupe du Monde.

Les Bleus ont beau avoir décroché leur qualification pour les huitièmes de finale avant même leur troisième match de poule face à la sélection danoise à Moscou mardi, leur vie n’est pas précisément un long fleuve tranquille. Dimanche, TF1 a lâché une petite bombe à l’échelle de cette campagne russe : l’attaquant Kylian Mbappé (19 ans), monstre de précocité s’étant taillé une place dans le onze tricolore après quelques matchs à peine, refusera désormais de s’exprimer devant les médias jusqu’à la fin de la compétition. « Avec moi, il rigole, on discute, il sait quand je suis content et quand je ne le suis pas. Après, les joueurs sont des êtres humains, pas des robots. Et il y a des périodes plus agréables que d’autres. La meilleure réponse, Kylian la donne sur le terrain. Et il n’a pas fait de sacrifice » a déclaré Didier Deschamps à la presse.

Finalement, ce sont surtout ses partenaires qui l’ont un peu remis à sa place en expliquant à tous les micros qu’ils croisaient que le talent ne suffisait pas. Des déclarations qu’il semble avoir mal prises. « Faute de l’entendre, impossible de savoir s’il boycotte les médias parce qu’ils ont relayé (complaisamment, à son idée) le discours répressif des cadres à son endroit, comme Deschamps veut le laisser entendre, ou s’il évite les micros pour ne pas ruer dans les brancards et faire exploser les apparences. Quoi qu’il en soit, l’image des Bleus perd l’un de ses visages les plus avenants » écrit Libération. Avec un peu de chance pour les supporters il aura surtout compris qu’une bonne équipe fonctionne quand les égos sont maitrisés. A 19 ans, on n'est jamais leader d’une équipe mais on peut être un bon joker.