NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





LVMH fait une offre de rachat au bijoutier Tiffany




28 Octobre 2019

D’après l’agence de presse Reuters, largement reprise par la presse, LVMH a fait une offre de rachat à Tiffany & Co. Si le montant de la proposition n’a pas été dévoilé, le joaillier est valorisé à 12 milliards de dollars en bourse mais souffre de la guerre économique qui oppose la Chine et les Etats-Unis.


Creative Commons Pixabay
Creative Commons Pixabay

L’appétit capitalistique de LVMH n’est pas rassasié. Le groupe de luxe français aurait ainsi fait une offre de rachat à Tiffany & Co. D’après les informations de Reuters, reprise par la presse internationale et française, le groupe de Bernard Arnault souhaiterait avaler ce grand nom de la joaillerie américaine. « Le groupe français de luxe LVMH, propriétaire de la marque Louis Vuitton, a approché Tiffany & Co. avec une offre de rachat, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier, à un moment où le joaillier américain est confronté à l'impact des droits de douane sur les exportations vers le Chine. LVMH, qui cherche depuis plusieurs années à se renforcer sur le marché américain, a soumis une offre préliminaire et non contraignante à Tiffany plus tôt dans le mois, a dit une des sources » a lancé l’agence de presse anglo-saxonne. 

Ce serait un énorme coup pour LVMH puisque le bijoutier est valorisé la bagatelle de douze milliards de dollars à la New York Stock Exchange (NYSE). Les sources de Reuters n’ont pas précisé le montant de l’offre faite par le français et les services de communication des deux entreprises n’ont pas souhaité commenter. Mais le joaillier n’a pas repoussé immédiatement l’idée et aurait recruté des consultants pour examiner l’offre avant de donner une réponse. 

Le principe d’un rachat par LVMH apparait d’autant plus probable que les deux groupes sont dans des dynamiques opposées. Le groupe de luxe français continue son irrésistible ascension qui a propulsé son patron Bernard Arnault au deuxième rang des personnalités les plus riches du monde (101 milliards de dollars selon Forbes). Quant au groupe Tiffany & Co, la guerre économique qui oppose les Etats-Unis et la Chine les commentateurs financiers craignent des effets à long terme alors que le pays est un marché privilégié.