NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







La dernière découverte de Hawking éclairante sur l’origine du Cosmos





La mort de l’astrophysicien le plus célèbre du monde a défrayé la chronique internationale. La publication posthume de son ultime article confirme que l’hommage n’était pas immérité. Il éclaire en effet sur une des énigmes les plus importantes de son domaine avec une théorie sur l’origine de l’univers.


ILD
ILD
Quand une personnalité meurt, la période d’éloge funèbre est parfois un moment d’excès. Les exagérations sur les qualités, la valeur et les accomplissements d’une personne sont alors quelque chose d’habituel. Dans le cas de Stephen Hawking, il semble que les éloges n’ont pas été déformantes sur son poids dans son domaine de l’astrophysique. A peine quelques semaines après sa mort, son dernier article vient d’être publié par la revue Journal of High Energy Physics. Ce travail avait été présenté à cette publication à peine dix jours avant sa mort.
 
La publication posthume montre bien que Hawking mérite le titre de grand astrophysicien. En effet, d’après  la BBC, il aurait résolu une énigme posée par une de ses théories sur l’origine du cosmos. « Elle reprend une idée du physicien, développée dans les années 1980 aux côtés de son homologue James Hartle sur le commencement de l’univers. Tous deux s’étaient servi de la théorie de la mécanique quantique pour expliquer l’apparition de l’Univers, il y a 14 milliards d’années. Selon cette théorie, le Big bang a entraîné la création de multiples univers parallèles, comme des bulles placées côte à côte, estimaient les chercheurs il y a trente ans », explique 20 Minutes.  « D’après eux, certains de ces univers sont très ressemblants au nôtre, avec de potentielles planètes Terre, organisées en sociétés par des individus similaires à ceux que l’on trouve sur notre planète. A l’opposé de ces bulles jumelles, le duo Hawking-Hartle avait aussi supposé l’existence d’entités sans Terre, ni étoiles, ni galaxies, régis par des lois physiques entièrement différentes des nôtres. Cette solution n’a toutefois jamais satisfait Stephen Hawking : si une infinité d’univers existent, avec des variations dans les lois de la physique, il est impossible de déterminer dans quel type d’Univers nous vivons à partir des observations faites par les scientifiques » continue le gratuit.
 
Ainsi, la dernière théorie de Hawking, associé avec le professeur belge Thomas Hertog, propose une solution à cette énigme en assurant que la théorie des cordes réconcilie toutes les lois physiques de l’Univers. « Les nouveaux modèles mathématiques de Hawking et Hertog affirment que ces univers parallèles possèdent tous les mêmes lois physiques.
Notre univers est donc comme les autres. A partir de là, les scientifiques estiment qu’il est possible d’étudier l'émergence de tous les autres univers parallèles, en étudiant notre propre cosmos » ajoute 20 Minutes.
 
Lire en intégralité l’article de 20 Minutes qui explique la portée de la découverte