NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Le Ballon d’Or pour Luka Modric et la déception pour les Français





L’édition 2018 du Ballon d’Or France Football a couronné le Croate Luka Modric, finaliste de la Coupe du Monde et vainqueur de la Ligue des Champions. Une victoire qui a suscité beaucoup de déception dans le public Français qui espérait voir un des leurs récompensé.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
En football, encore plus qu’en politique, les débats font vite mal à la tête. On a rarement vu un supporter changer d’avis. Le Ballon d’Or est l’archétype de ces moments où tout le monde a son avis et ne veut en démordre. L’annonce de l’élection du Croate Luka Modric en Ballon d’Or 2018 n’a clairement pas fait taire les débats. « Après dix années de règne partagé entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo (5 trophées chacun), l'édition 2018 du Ballon d'Or France Football a marqué une rupture avec le sacre de Luka Modric. Fin, élégant, maître à jouer de son club, le Real Madrid, et de sa sélection, la Croatie, le milieu de terrain ressemble à un joueur à « l'ancienne », avec son allure frêle et sa gestuelle alliant grâce et efficacité » écrit L’Equipe , quelques minutes seulement après l’annonce du lauréat.

Sur les réseaux sociaux, à la machine à café ou dans la rue, la déception des supporters français était évidente. L’Equipe de France championne du Monde, les fans espéraient que ce serait suffisant pour qu’un Français soit Ballon d’Or. C’est finalement raté. A regarder du côté des points, les Français ont été pénalisé avec trois d'entre eux dans le top 10, ventilant les suffrages entre les pros Griezmann, Mbappé e Varanne. Le plus rageant pour les fans est de réaliser que le dernier vainqueur de la Coupe du Monde à avoir remporté le Ballon d’Or date de 2006. Il s’agissait du défenseur central Fabio Cannavaro qui n’avait pas gagné d’autre titre majeur mais avait été clé durant la Coupe du Monde. Un profil qui rappelle étrangement celui de Raphaël Varane qui, lui, a gagné la même année la Coupe du Monde et la Ligue des Champions.

Des observations qui ne privent en rien Modric de ses supers performances, lui qui a été élu meilleur jouer de la Coupe du Monde. « Alors qu'il avait raté un penalty en prolongation face au Danemark, Modric a ainsi fait face à ses responsabilités en transformant son tir au but contre les Vikings, puis face à la Russie, le pays hôte en quarts. Élu joueur de la compétition, Luka Modric a profité des éliminations prématurées du Portugal de Ronaldo et de l'Argentine de Messi pour recevoir la plus prestigieuse des compétitions individuelles. Dix-septième en 2016 (à égalité avec Kroos et Payet), cinquième en 2017, Luka Modric a devancé le quintuple vainqueur Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, champion du monde et vainqueur de la Ligue Europa » conclue L’Equipe.