NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Les buralistes vont vendre des Bitcoins





A partir de 2019, les buralistes pourront vendre des coupons qui permettent d’acheter des petits montants de Bitcoins. A hauteur de 50, 100 ou 250 euros, les coupons donneront accès à la monnaie virtuelle. L’annonce de la mise à disposition du grand public d’un produit financier virtuel a de quoi mettre mal à l’aise.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les buralistes vont vendre des Bitcoins. « Ce nouveau service est en fait le résultat d'un accord passé entre Bimedia, l'un des opérateurs de commercialisation de services dématérialisés pour les buralistes, et KeplerK, une jeune société financière spécialisée dans la vente de cryptomonnaies. Concrètement, l'usager achètera chez le buraliste un coupon correspondant à la somme choisie. Sur ce ticket en papier seront inscrits un code alphanumérique et un QR code. Il devra ensuite créer un compte en ligne sur l'application ou le site KeplerK pour que la somme soit convertie en bitcoins. Ces derniers seront dans un premier temps stockés dans un portefeuille électronique chez KeplerK, mais l'utilisateur aura ensuite le choix de les faire migrer sur un autre portefeuille électronique ou de les dépenser » annonce Le Figaro.
 
Les clients pourront acheter des coupons de 50, 100 ou 250 euros. De quoi avoir ensuite l’équivalent en monnaie virtuelle au moment de l’achat. « Les bureaux de tabac toucheront eux 1,25 % du montant facial des tickets vendus. Pour la confédération des buralistes, toujours à la recherche de nouveaux moyens de diversifier ses activités, il s'agit plutôt d'une opportunité intéressante à expérimenter que l'attente d'une véritable source de croissance »  continue le quotidien.
 
L’annonce est tout de même inquiétante dans la mesure où le Bitcoin est un produit financier complexe et peu réglementé. Le rendre accessible au grand public de manière aussi facile peut poser de nombreux problèmes. D’autant que proposé aux côtés de jeux à gratter ou d’argent, la tentation d’y voir un moyen de gagner de l’argent est grande. De ce point de vue, , l’achat de coupons Bitcoins n’est pas comparable avec les autres moyens de paiements proposées par les buralistes. « Les tickets vendus seront accompagnés d'un avertissement mettant clairement en garde les acheteurs sur les risques encourus. La direction de KeplerK indique avoir présenté son projet aux autorités de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) , pour information. De son côté, la Banque de France rappelle régulièrement que les bitcoins sont des actifs purement «spéculatifs» et ne sont pas des monnaies » précise l’article.