NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Les millennials croient en une guerre atomique avant 2030




17 Janvier 2020

La génération des 20-35 ans ne semble pas optimiste quant à leur futur et la crainte d’une guerre nucléaire ou d’une catastrophe similaire est réelle chez eux. C’est en tout cas ce qui ressort d’une grande enquête menée auprès de 16.000 « millennials » dans plus de 16 pays du monde et réalisée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).


La troisième guerre mondiale aura bien lieu

Pixabay/geralt
Pixabay/geralt
Les tensions internationales ont montré, début 2020 avec le conflit américano-iranien, que l’instabilité est de mise. Les jeunes de la génération Y, appelés aussi « millennials » (20-35 ans en 2019) en sont conscients et ne sont pas sereins pour le futur. Selon l’enquête menée par le CICR, ils sont quasiment la moitié (47%) à croire que la troisième guerre mondiale aura bien lieu… de leur vivant.

Première étape de cette guerre ? Une attaque nucléaire… elle aura lieu, selon 54% des interrogés, soit 16.000 jeunes dans 16 pays du monde dont 8 en guerre, avant 2030. Pourtant, ils sont une très large majorité (84%) à estimer que l’utilisation de l’arme nucléaire est inacceptable… ce qui ne semble pourtant pas leur faire croire qu’elle ne sera pas utilisée.

Les guerres peuvent être évitées

L’étude montre deux facettes de la génération Y très différentes. Si 74% des millennials jugent que les guerres pourraient être évitées et que 75% pensent qu’il faudrait mettre des limites aux armes et aux arsenaux, cette même génération a des avis très tranchés sur les techniques de guerre en elles-mêmes qui sont problématiques.

Ainsi, 37% des interrogés jugent que la torture peut, dans certains cas, être utile et se justifier. De même, 15% des interrogés sont d’avis que les militaires doivent employer tous les moyens à leur disposition pour atteindre leur objectif, et cela inclut la possibilité de causer des pertes civiles.