NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Libra : l’Europe unie contre le projet




8 Novembre 2019

Le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a rapporté l’opposition de l’Union européenne au projet de cryptomonnaie lancé par Facebook.


Contre l’influence grandissante des entreprises digitales

« Nous sommes opposés au projet Libra », a asséné Bruno Le Maire à la sortie de la réunion du Conseil Affaires économiques et financières, vendredi 8 novembre à Bruxelles. Le ministre a rapporté l’opposition des pays de l’Union européenne au projet de monnaie virtuelle porté par Facebook. 

Bruno Le Maire alerte sur « l’influence de plus en plus étendue des géants du numérique » dans un domaine de compétence « qui est celui des États », c’est-à-dire la monnaie. « L'Europe doit être une puissance monétaire qui affirme la puissance de l'euro contre les volontés d'un certain nombre de géants du digital de proposer des monnaies digitales privées », continue le ministre.

Un projet de cryptomonnaie public ?

Le ministre français s’est félicité de la position concordante de l’Union européenne, après des craintes communes, notamment de la part du ministre allemand des finances Olaf Scholz. La Commission européenne a estimé qu’il fallait examiner « les garde-fous, les contrôles à mettre en place ».

Bruno Le Maire a noté les failles de la politique monétaire européenne mises au goût du jour par le Libra. « Nous sommes prêts à réfléchir à une monnaie digitale publique, mais dans le très long terme, car cela pose un certain nombre de difficultés qui mettront du temps à être résolues », a-t-il conclut.