NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Maintenant les robots peuvent « lire » les émotions humaines





La frontière entre la science-fiction et la réalité tend à se faire plus fine de jour en jour, si bien qu’Hollywood devra bientôt inventer un nouveau genre, la science-fiction telle qu’on la connaît aujourd’hui sera bientôt simplement du « Réalisme ». Car une nouvelle étape vient d’être franchie : celle du robot qui comprend les sentiments humains. On peut commencer à avoir peur.


cc/Flickr/adreavallejos
cc/Flickr/adreavallejos
Il ne passe pas un jour sans qu’une société spécialisée dans les technologies d’avant-garde n’annonce qu’une nouvelle frontière du possible vient d’être brisée. Et cela va même de plus en plus vite. Les Google Glass, par exemple, n’ont été annoncées entrer en phase de test qu’en avril 2012. Deux ans après, et à quelques mois de leur commercialisation, le côté « étonnant » a disparu laissant place à la simple envie d’essayer pour certains, à la crainte pour d’autres.
 
Mais si ce type de projet n’est, au final, qu’un énième gadget connecté, celui qu’a dévoilé la société Softbank, spécialisée dans la robotique, est d’un tout autre gabarit. Elle aurait développé le premier robot capable de « lire » mais surtout de comprendre les émotions humaines. Il (elle ?) s’appelle Pepper (mais on ne sait pas s’il s’agit d’un hommage à la secrétaire/compagne de Tony Stark ou juste d’un nom choisi par un amateur de plats relevés).
 
Pepper utilise un tout nouveau « moteur émotionnel » couplé avec une intelligence artificielle basée dans le Cloud. Cette nouvelle technologie, via des capteurs, lui permet d’analyser et interpréter les gestes, les expressions et les tons de voix des hommes ; une fois analysées, ces données lui permettent de comprendre votre état d’âme, vos sentiments.
 
Vous êtes en colère ? Pepper va le savoir. Vous êtes amoureux ? Aussi. Vous êtes en colère parce que vous êtes amoureux ? Ce cas de figure n’est peut-être pas encore prévu, mais on ne doute pas que quelques mises à jour résoudront le problème.
 
L’utilité d’un tel robot ? Difficile à dire. En tout cas Softbank et Aldebaran Robotics, société française qui a co-développé le prototype et dans laquelle Softbank a pris une participation majoritaire, ont prévu de commercialiser le produit pour quelques 1 930 dollars.
 
Ceux qui veulent pourront donc communiquer quotidiennement avec Pepper qui se fera un plaisir de remplacer toute vie sociale potentielle dans votre existence.
 
On ne pourra pas dire qu’Isaac Asimov ne nous aura pas prévenus… A maintes reprises, qui plus est.