NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



Opération piratage de Twitter, escroquerie aux bitcoins ou coup d’essai de hackeurs ?

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



17 Juillet 2020

Les comptes Twitter de Barack Obama et Elon Musk ainsi que quelques personnalités très suivies ont été piratées et des messages demandant des bitcoins ont été publiés. Mais derrière cette escroquerie grossière et certainement peu efficace, pourrait se cacher une opération plus complexe.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Réussir à pirater parmi les comptes les plus suivis de Twitter pour quémander de façon très louche des Bitcoins ? Il y a de quoi être dubitatifs sur les intentions réelles de ceux qui sont parvenus à détourner notamment les comptes de Barack Obama et Elon Musk. Pourtant, à y regarder de plus près, l’opération a été lucrative. « Le piratage massif et sans précédent dont Twitter a été victime, mercredi 15 juillet, a permis au(x) cybercriminel(s) derrière l'opération de récolter près de 120 000 dollars en bitcoins, versés par des internautes qui pensaient réellement que le prédécesseur de Donald Trump ou le fondateur de Microsoft leur offraient une affaire en or… » raconte France 24.

Signe que les escroqueries en apparence les plus grossières trouvent toujours quelques naïfs pour en être victimes, ces 120 000 dollars pourraient être la motivation suffisante des pirates. Mais on peut pour le moins souligner le manque d’ambitions de ces derniers, voire s’interroger sur d’autres motivations plus complexes. « Mais quelques bitcoins apparaissent aussi comme un bien maigre butin pour quelqu'un qui, pendant plusieurs heures, a pu incarner sur Twitter certaines des personnalités les plus puissantes ou influentes de ce monde. Il avait le pouvoir "de causer des mouvements de panique parmi la population ou sur les marchés financiers", précise Gérôme Billois. Un tweet depuis le compte d'Apple sur l'arrêt de la production des iPhone ou plusieurs messages alarmistes postés simultanément depuis les profils des personnalités suivis par des dizaines de millions de personnes auraient pu avoir des conséquences autrement plus lourdes » souligne très justement France 24. Sans parler du rapport politique et diplomatique de Donald Trump qui annonce sur ce réseau des mesures ou décisions aux conséquences planétaires.

Alors, s’agit-il d’un opportuniste qui a voulu profiter au plus vite d’une faille de sécurité ? Ne prenant pas le temps de mettre au point une stratégie complexe ? Ou alors s’agit-il d’une opération plus complexe avec l’escroquerie aux Bitcoins servant de leurre pour un objectif plus subtil. Les prochaines semaines nous le diront.