NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Optic 2000 : les lunettes connectées et l’optique 4.0




3 Juin 2019

L’optique 4.0 postule que la technologie recèle des outils utiles à son secteur d’activité. Les lunettes connectées Prudensee l’illustrent. Prévenant l’endormissement au volant, elles renforcent le rôle de santé et de sécurité que joue une enseigne comme Optic 2000.


L’appellation 4.0 dépasse le slogan marketing. L’industrie 1.0 du XVIIIe siècle se rapporte à la mécanisation, à la thermodynamique et aux machines à tisser. Vers 1870, l’industrie 2.0 concerne la production de masse, les chaînes d’assemblage et l’énergie électrique. Sous sa version 3.0, à la fin des années 1960, elle intègre l’automatisation, la micro-informatique et l’électronique. L’actuelle industrie 4.0, enfin, incorpore les systèmes cyberphysiques, l’Internet des Objets ainsi que les réseaux (1). L’optique 4.0 intègre ainsi la technologie connectée, à l’instar des lunettes Prudensee d’Ellcie-Health, disponibles dans les magasins Optic 2000.

Sur le plan économique, les lunettes connectées présentent l’opportunité de répondre à un marché de l’optique en récession (2). Mais leur approche dépasse cet aspect. Prix Innovation Sécurité Routière 2018 et également primées par le CES Innovation Awards 2019, qui récompense les produits électroniques grand public d’exception pour leur conception et leur ingénierie, les lunettes Prudensee constituent un exemple de l’évolution de l’optique. Cela, tant dans sa technicisation que dans le rôle que le secteur est amené à jouer auprès d’acteurs multiples de nos sociétés connectées.

Nouvelle technologie, nouvelle vision

Comme produit, les lunettes Prudensee disposent des caractéristiques plutôt élémentaires que l’on retrouve sur des modèles de lunettes dépourvues de technologies connectées. Désactivées, elles s’utilisent au quotidien comme de simples lunettes de vue et sont compatibles avec des verres unifocaux (à un seul foyer) ou progressifs ainsi qu’avec des verres solaires. C’est une fois mises en marche qu’elles affichent l’optique 4.0 : les dispositifs intégrés aux montures fournissent une vision augmentée. L’endormissement au volant porte la responsabilité d’un accident de la route sur quatre. Ici, le conducteur « augmenté » qui pique du nez est averti par des capteurs qui perçoivent sa fatigue et ses micro-chutes de tête. Jouant un rôle de « lanceur d’alerte », elles déclenchent un buzzer et des leds rouges pour le réveiller.

Les lunettes 4.0 d’Optic 2000 apportent ainsi une vision technologique au monde de l’optique. Comme le souligne Éric Plat, l’arrivée du numérique est « un atout de choix qui s’intègre au sein de [la] stratégie [des opticiens], et vient enrichir une expertise métier qui ne s’invente pas » (3). Produit évolutif, Prudensee, qui ajoute à la prévention de l’endormissement d’autres fonctions comme la récolte d’informations sur l’environnement de son porteur ou le comptage du nombre de pas, prévoit en outre de s’élargir progressivement à de nouveaux usages. L’optique ne se cantonne plus seulement à la correction des dysfonctions de la vue mais illustre la capacité d’innovation du secteur en élargissant son champ d’application. Elle entre de plain pied dans le domaine de l’intelligence artificielle et de ses dispositifs auto-apprenants, se frayant de ce fait une place croissante sur des problématiques plus larges.

Nouveau rôle, nouvelle place

L’intégration des technologies connectées au monde de l’optique apporte progressivement, de fait, une légitimité nouvelle aux opticiens. Elle leur donne un rôle tacite de référent sanitaire et social auprès d’acteurs publics et privés, mais aussi de l’ensemble des usagers. Initialement paramédical soumis au Code de la santé publique, l’optique ne se cantonne plus à un rôle de confort qui peut être concurrencé par des pure-players : le savoir-faire de l’opticien et l’accompagnement qu’il met en œuvre redeviennent centraux. L’exemple d’Optic 2000 pousse ainsi le métier vers la question plus centrale de la santé et de la sécurité. Les lunettes Prudensee corrigent la vue mais sont aussi prophylactiques. Il ne s’agit plus de guérir mais aussi de prévenir, en l’occurrence d’un accident. L’optique 4.0 joue ainsi, pour le cas présent, le rôle d’accompagnement conducteur et de sécurité routière. Elle concerne en premier lieu les citoyens ordinaires, qui risquent des accidents et des collisions sur les routes d’été ou à cause d’un endormissement potentiellement fatal.

Ce dernier n’est d’ailleurs pas l’apanage des conducteurs que nous sommes au quotidien. Le duo santé-sécurité de Prudensee s’étend à des domaines-clés de l’activité économique et connecte de ce fait l’optique à d’autres mondes, tel le transport. Un tiers des chauffeurs routiers risquent en effet un accident par manque de sommeil et cherchent à pallier l’endormissement par l’écoute de la radio ou la consommation excessive de café (4). Au-delà du transport, cet aspect santé-sécurité des lunettes connectées Prudensee a été mis en lumière par l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) lors du 3e Comité Santé Prévention dans le BTP. La solution qu’elles proposent leur a par ailleurs valu une participation, le 18 avril, au Salon des Maires d’Ile-de-France, afin de présenter Prudensee à plusieurs collectivités territoriales et grandes entreprises du BTP (5), nourrissant un peu plus encore l’utilité des technologies connectées au sein de l’optique.

L’approche et l’intérêt suscités par Prudensee apportent en fin de compte une pierre supplémentaire à l’édifice de l’optique 4.0. Ils appuient la nouvelle centralité du rôle du secteur dans notre quotidien et ouvrent un vaste champ d’expérimentation à Ellcie-Health et Optic 2000, tant dans la prévention contre l’endormissement au travail que lors de nos trajets véhiculés.
 
Notes
(1) https://www.slideshare.net/AugmentedWorldExpo/pete-wassell-augmate-ar-smart-glasses-and-the-industrial-iot
 (2) https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-monde-de-loptique-voit-le-futur-dans-les-lunettes-connectees-1262830 & https://www.acuite.fr/acuite-tv/economie/143762/plus-loin-avec-sebastien-brusset-les-nouvelles-technologies-un-nouveau
(3) https://www.journaldunet.com/economie/expert/62646/l-opticien--au-c-ur-des-nouveaux-parcours-d-achat-sur-mesure.shtml
(4) https://www.francetvinfo.fr/societe/securite-routiere/les-routiers-manquent-de-sommeil_602361.html & https://www.topsante.com/medecine/troubles-du-sommeil/sommeil-difficile/pres-dun-chauffeur-routier-sur-trois-conduit-en-ayant-sommeil-58649
(5) https://www.acuite.fr/actualite/webtech/156485/les-lunettes-connectees-ellcie-healthy-recompensees-par-le-comite-sante