NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



Pédiatrie : gérer le pic épidémique hivernal en Ile-de-France

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



13 Décembre 2019

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, a réuni le 2 décembre dernier les acteurs de l’Agence régionale de santé Île-de-France, de "l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris" et des SMUR pédiatriques de la région. L’objectif : "faire un point de situation sur les prises en charge pédiatriques aiguës en Île-de-France et leurs différents enjeux en matière de régulation médicale et administrative et de fluidité des organisations entre les différentes unités de pédiatrie aiguë."


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, a réuni le 2 décembre dernier les acteurs de l’Agence régionale de santé Île-de-France, de "l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris" et des SMUR pédiatriques de la région. L’objectif : "faire un point de situation sur les prises en charge pédiatriques aiguës en Île-de-France et leurs différents enjeux en matière de régulation médicale et administrative et de fluidité des organisations entre les différentes unités de pédiatrie aiguë," explique le ministère de la Santé dans son communiqué.

Cette réunion a été l’occasion de "faire le point sur la tendance épidémiologique, en particulier en matière de bronchiolite, les difficultés et tensions rencontrées par les acteurs ainsi que les pistes d’amélioration des prises en charge en période hivernale".

Pour sécuriser pleinement à court et à moyen terme la réponse aux besoins de la population pédiatrique francilienne, Agnès Buzyn a annoncé, à l’issue de la réunion, "le lancement d’une mission « flash » d’appui de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) à l’ARS Île-de-France".

En s’appuyant sur le pacte de refondation des urgences lancé en septembre 2019 et sur les mesures « Investir pour l’hôpital » annoncées le 20 novembre dernier, cette mission "permettra d’éclairer ces constats d’un état des lieux fin de la situation et de l’organisation de la pédiatrie aiguë francilienne. Elle apportera des préconisations de court et de moyen terme pour résorber les tensions et optimiser la couverture des besoins de la population pédiatrique de la région pour cette saison hivernale et les suivantes. A ce titre, la mission identifiera, le cas échéant, les moyens nécessaires pour garantir un accueil des patients pédiatriques franciliens au plus proche de chez eux", poursuit le communiqué.

Les premières conclusions de cette mission sont attendues d'ici deux semaines. Le début des actions d’accompagnement des établissements de santé, au bénéfice des patients franciliens sont prévus dès la fin d’année.