NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Renault relance la marque mythique Alpine





Le groupe français vient d’inaugurer la nouvelle ligne de production dédiée à la mythique berlinette après vingt ans d’arrêt. La voiture sportive française est un mythe pour de nombreux fans d’automobile, d’abord avec des exemplaires limités puis en série, Renault espère réussir à donner à lui donner un second souffle.


ILD
ILD
Est-ce que Renault va réussir à répondre aux attentes ? Le groupe français vient d’inaugurer l’ouverture d’une nouvelle ligne de production à Dieppe vingt ans après la fabrication de la dernière berlinette. D’ici trois mois les premières voitures devraient être livrées. La nouvelle Alpine A11 va être vendue à 1 955 exemplaires, comme l’année de création de la marque. Mais Renaut mise beaucoup sur Alpine et va ensuite les fabriquer en série.
 
« L'usine de Dieppe n'avait pas fabriqué d'Alpine depuis 22 ans mais elle continuait pourtant à construire des voitures pour le groupe Renault. Elle avait notamment produit la Clio, récemment. L'usine, elle, avait gardé le nom d'Alpine, comme un espoir. Cet espoir est désormais relancé, grâce à 35 millions d'euros d'investissement réalisés en quelques semaines à peine et la vente des 1 955 exemplaires de la nouvelle A110, réservés très rapidement » raconte France TV Info qui a visité l’usine.
Symboliquement c’est un message très positif envoyé par le constructeur français qui a embauché pour ce projet 15 personnes. La réaction du monde politique le montre, à l’instar du ministre de l’Economie Bruno Lemaire, « C'est le symbole de la renaissance industrielle française. C'est la preuve que, si on y met toute l'énergie nécessaire, les investissements, l'innovation, si on a aussi l'engagement de tous les salariés (...), on peut faire revivre une voiture mythique." Il résume : C'est une petite bombinette bleue qui montre qu'on peut créer des emplois industriels dans notre pays. »

« Après les 1 955 premières livraisons, en seulement trois couleurs - noir, blanc et le célèbre "bleu alpine", l’A110 sera fabriquée en série et vendue avec des options. Les clients devront patienter environ un an et débourser entre 55 000 et 60 000 euros. À ce prix-là, Renault n'a pas pour objectif d'en vendre une grande quantité. L'objectif est fixé à 3 000 voitures par an. En relançant l’un de ses fleurons, le constructeur souhaite surtout gagner en image et retrouver une place sur le marché de la voiture sportive haut de gamme » conclue France Infos.