NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



Rivian, l’anti Tesla, lève 2,5 milliards de dollars




14 Juillet 2020

Face au succès de Tesla, et à l'annonce d’un futur pick-up, la concurrence électrique s’organise, et enchaîne les levées de fonds.


Tesla, une capitalisation boursière record

Certes, l’action de Tesla peut connaître des hauts et des bas au gré des tweets et interventions parfois fantasques de son deus ex machina, Elon Musk. Mais Tesla est d’ores et déjà devenu le constructeur automobile possédant la capitalisation boursière la plus élevée qui soit au monde. Elle a ainsi détrôné Toyota début juillet, pour faire désormais partie des dix plus importantes valeurs américaines. La capitalisation boursière de Tesla dépasse même celle cumulée de Toyota et de Volkswagen, pourtant les deux plus importants constructeurs mondiaux.

De quoi faire rêver les investisseurs, avides de voir enfin émerger de vrais concurrents face à Tesla. C’est notamment le cas de la Start-up Rivian, originaire du Michigan, qui vient en effet de boucler un impressionnant nouveau tour de table : pas moins de 2,5 milliards de dollars. Objectif : lancer le premier pickup électrique du marché, taillé pour l’aventure et pour rééditer à l’heure des moteurs électriques le succès des Ranger Rover et autres LandRover. Rivian avait déjà levé plus de 5 milliards de dollars ces derniers mois…
 

100.000 fourgons électriques commandés par Amazon

Qui peut désirer financer un concurrent de la start-up électrique californienne ? De grand noms tels qu’Amazon (pour plus de 700 millions de dollars) Ford (500 millions) ou Cox Automotive (350 millions). En décembre dernier, T. Rowe Price a à son tour investi 1,3 milliard de dollars dans le projet, et est également à l’origine des 2,5 milliards de dollars levés durant ce mois de juillet. De quoi en faire, pour l’instant, le principal actionnaire de Rivian, avec les participations de Soros Fund Management LLC, Coatue, Fidelity Management & Research Company, et Baron Capital Group.

Face au Cybertruck de Tesla, mais aussi à la version électrique du F-150 de Ford, qui a annoncé faire passer à l’électrique toutes ses gammes, Rivan comptait sortir son premier pick-up électrique cette année. Avec le retard entraîné par la crise du Covid-19, Rivian prévoit désormais de lancer son R1T en 2021, doté de plus de 600 km d’autonomie. Un fourgon électrique devrait suivre, déjà commandé à 100.000 exemplaires pour ses livraisons par… Amazon. "Nous sommes concentrés sur le lancement de nos R1T, R1S et des fourgons de livraison Amazon, a expliqué le fondateur de Rivian, RJ Scaringe, dans un communiqué. Avec ces trois lancements en 2021, nos équipes travaillent dur pour garantir que notre chaîne de d’approvisionnement et de production soit prête pour faire face à une montée en puissance rapide." En effet, sa faible capacité de production avait été un des points noirs largement reprochés à Tesla.