NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Royaume-Uni : la campagne se lance autour du Brexit




6 Novembre 2019

Alors que des élections anticipées sont prévues le 12 décembre prochain, la campagne bat déjà son plein entre partisans et les opposants au Brexit.


Une campagne offensive

Des élections anticipées qui ressemblent davantage à un deuxième round du référendum sur le Brexit. Les Britanniques vont devoir retourner aux urnes le 12 décembre prochain pour conforter ou déstabiliser le Premier ministre Boris Johnson. Dernière étape avant l’enclenchement du Brexit. 

Justement le Brexit est au cœur de la campagne, sans surprise. Dans le camp des travaillistes, Jeremy Corbyn, le chef de file du parti d’opposition, lance sa campagne en promettant de résoudre le Brexit « en six mois ». Il veut renégocier la sortie de l’Union européenne avec un maintien dans l’union douanière avant d’organiser un référendum sur l’accord. 

Des élections pas tellement désirées

Le leader des travaillistes a entamé sa campagne dans la campagne de l’Essex, à une heure de Londres. Pourtant loin d’être partisan de ces élections générales anticipées, Jeremy Corbyn a fini par les accepter fin octobre, après trois refus au parlement. Un renversement qui s’inscrit dans un contexte de tensions internes dans le parti et les craintes de perdre des plumes face au parti Conservateur au pouvoir. 

Pour le leader de la gauche britannique, le divorce avec l’Union européenne « est une course à la dérégulation des normes sociales et environnementales, un alignement sur les États-Unis ! Ce que veut Boris Johnson, c’est du thatchérisme sous stéroïdes ! », a-t-il attaqué. Une campagne offensive pour les travaillistes qui entendent bien déstabiliser Boris Johnson et le camp conservateur. Résultat dans un peu plus d’un mois.