NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







SNCF, les premiers TGV low-costs au départ et à l’arrivée de Paris même





Pour la première fois des TGV low-cost en provenance et à destination de Paris Montparnasse ont circulés ce weekend. C’est une grande première puisque jusqu’ici il fallait rejoindre les gares de la périphérie de la capitale pour bénéficier de prix cassés.


ILD
ILD
Enfin du low-cost pour Paris intramuros. Pour payer moins cher leur billet de train, les voyageurs étaient prêts à se rendre à Marne La Vallée, Roissy ou Massy. Kilomètres en plus, utilisation de RER ou du métro en plus pour se rendre à la gare, c’était le prix à payer pour traverser la France pour des sommes dérisoires en comparaison avec les tarifs TGV classique. Il faut dire que les prix des TGV sont reçus comme de plus en plus prohibitifs par les voyageurs non professionnels. Il n’y a guère que les Ouigo qui peuvent séduire les voyageurs les plus modestes face à la concurrence du covoiturage.

La SNCF tente un coup stratégique en lançant les Ouigos à destination et au départ de Paris même. Pour la première fois depuis le lancement de cette gamme de TGV pas chers et aux services minimums, les voyageurs sont partis et arrivés Gare Montparnasse. Et si l’on en croit les témoignages recueillis par le quotidien Le Parisien , c’est un sacré plus pour les voyageurs qui jusqu’ici étaient prêts à sortir de Paris comme s’ils allaient prendre un avion pour payer beaucoup moins. « Bref, les usagers sont séduits. De quoi remonter le moral de Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, venu discrètement à Montparnasse pour assister à l’arrivée de ce premier Ouigo - le TGV low-cost de la compagnie - en gare de Paris-Montparnasse. Jusqu’à présent, les Ouigo arrivaient et partaient depuis les gares TGV de la région parisienne (Roissy, Marne-la-Vallée, Massy) » écrit le journal. « ’objectif est de gagner 15 millions de voyageurs supplémentaires TGV d’ici à 2020 » a d’ailleurs confié le patron du groupe.

Avec ce nouveau mode de fonctionnement, la SNCF espère que des personnes qui ne prennent pas e TGV à cause des prix mais n’étaient pas non plus prêts à compliquer leur voyage pour le Ouigo seront charmés. « Dix Ouigo sont prévus quotidiennement au départ ou à l’arrivée de Montparnasse (2 Paris-Bordeaux, 2 Paris-Nantes, 1 Paris-Rennes et réciproquement). La mise en place de ces TGV dans cette gare déjà saturée a été un vrai défi. Pour l’instant, c’est un succès. Reste à l’inscrire dans la durée » conclue l’article avec en mémoire les fiascos d’organisation et le blocage de la gare deux fois en quelques semaines.