NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Smartphones : les beaux jours du reconditionnement sont arrivés





D’après une étude du cabinet Counterpoint Research, 140 millions de téléphones intelligents ont été reconditionnés et vendus en 2017. Une croissance de 13% du secteur qui attise toutes les convoitises.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Depuis le temps que l’on en parle, c’est désormais devenu une habitude. L’évolution très rapide des offres et des caractéristiques des téléphones intelligents font du secteur l’un de ceux où l’on observe le plus de renouvellement des produits. A tel point, et c’est un lieu commun de le dire, que des appareils en parfait état de marche sont souvent abandonnés par leurs propriétaires qui veulent s’offrir un nouveau gadget. Si la tendance est connue depuis longtemps, le reconditionnement s’installe peu à peu comme une pratique courante.

Une étude du cabinet Couterpoint Research montre que ce service connait enfin le succès qu’il mérite puisqu’en 2017 140 millions d’appareils reconditionnés ont été vendus. Une hausse de 13% par rapport à l’année précédente. La tendance est tellement évidente que les connaisseurs du secteur y voient une explication sur le ralentissement de l’offre des sortis d’usine.
« Le marché mondial, qui pèse une quarantaine de milliards pour le PDG de l'entreprise de reconditionnement Remade Group, Matthieu Millet, devrait atteindre 52,7 milliards de dollars d'ici à 2022, selon les prévisions d'IDC. » illustre le journal Les Echos . En France deux millions d’appareils réinitialisés ont été vendus en 2017, contre 1,9 million en 2016. Une progression faible qui s’explique par le fait que le service est déjà entré dans les mœurs puisqu’il représente 10% du total des ventes.

Cette réalité attire toutes les convoitises. De nouveaux acteurs cherchent à tirer leur épingle du jeu et parviennent à réaliser d’importantes levées de fonds pour atteindre leurs ambitions. « Certideal en novembre (deux millions d'euros levés),  Recommerce en février(50 millions),  Back Market en juin(41 millions) et désormais Remade : l'engouement se traduit aussi par la multiplication des professionnels du reconditionnement et des opérations de financement » énumère le quotidien économique. Une situation en passe de rendre aussi habituel l’achat d’occasion de téléphones que de voitures. D’autant que les entreprises ont entrepris une campagne de sensibilisation des élus pour obtenir une TVA à taux réduit et ainsi proposer des offres plus alléchantes.