NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Spotify déclare la guerre au partage de comptes





Le service de musique en streaming Spotify est bien décidé à lutter contre le partage d’abonnement. L’entreprise vient d’annoncer que les abonnées devront valider leur compte avec une confirmation de l’emplacement géographique. Une décision qui ne devrait pas plaire à ceux qui ont des scrupules à partager des informations personnelles.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Est-ce que donner sa position géographique est devenu tellement habituel que l’imposer à ses abonnés ne va pas poser de problème ? Spotify ne semble pas inquiet en tout cas puisque l’entreprise annonce qu’il faudra désormais indiquer sa position pour accéder à ses services. Une mesure décidée pour lutter contre le partage d’abonnement. « En prenant un compte entre plusieurs personnes, il est possible de réduire le coût individuel de façon plutôt substantielle. Ainsi, la plateforme de streaming musical propose un forfait famille. Pour seulement 14,99 € par mois, il est possible de partager votre abonnement avec cinq personnes. Normalement votre famille, vivant au même endroit que vous, mais dans les faits… Après tout, comme le veut le dicton, « les amis, c’est la famille qu’on se choisit ». Mais ce point de vue ne semble pas forcément être du goût de Spotify. On peut comprendre le service, vu le manque à gagner potentiel. Une opération vérification a donc été lancée auprès de certains utilisateurs » rapporte Presse Citron.

Pour lutter contre le phénomène de partage d’abonnement, l’entreprise a donc décidé qu’il faudrait désormais confirmer la position géographique du compte. « Et la mesure n’est pas à prendre à la légère puisque les utilisateurs n’ont que 7 jours pour répondre et prouver leur bonne foi. Passé ce délai, les utilisateurs perdent le profit du compte familial et passent en mode gratuit. Bien sûr, c’est une mesure qui peut encore être contournée si vous vivez dans la même ville. Mais pour Spotify, cela devrait avoir un effet sensible à court terme. Surtout, au-delà du gain potentiel réel, l’objectif principal est sans doute de contenter les investisseurs depuis l’entrée en bourse du service » continue le site. Les plus inquiets sur leurs données personnelles ne seront d’ailleurs pas les seuls handicapés par la mesure. Les familles avec enfants dans une autre ville - parents d’étudiants ou enfants de divorcés – pourraient bien se sentir floués.