NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Stranger Things : la saison 3 ne fait pas l’unanimité (sans spolier)




10 Juillet 2019

La troisième saison de Stranger Things est sortie le 4 juillet sur Netflix. La campagne d’affiches et de communication autour de cette sortie montre à quel point la plateforme mise sur cette franchise. Pourtant, malgré les moyens et une finition toujours aussi plaisante, la troisième saison déçoit par ses difficultés à innover.


DR
DR
Sans dévoiler trop en détail l’intrigue de cette troisième saison, on peut déjà dire qu’elle déçoit un peu. Stranger Things est un argument massue de Netflix. A l’image de House of Cards en son temps, la plateforme parvient a créé l’événement avec un contenu qui lui est réservé. La première saison était une réussite absolue, la deuxième gardait un excellent niveau même si – le genre oblige – plus on en sait moins on est pris dans l’ambiance. Mais la troisième saison est vraiment décevante parce qu’elle continue à régresser. 

C’est tout l’enjeu de ce type de série fantastique. Trouver des nouvelles idées qui surprennent et qui continuent de fabriquer un univers original. Pour cette nouvelle saison, on a plutôt l’impression que les créateurs se reposent trop sur l’effet carte postale des années 80. A trop parler de « nerds » et à trop tirer sur cette ficelle, la série finit par être sa propre caricature. Les petites originalités sentimentales sur des personnages tombent à plat et donnent l’impression qu’il fallait absolument innover dans un domaine. 

« Que Stranger Things commence à tourner en rond n'est même plus un avis, mais une donnée. Interrogés sur l'avenir de la série, les frères Duffer avaient exprimé des doutes quant à leur capacité à créer une nouvelle aventure chaque année, avec ces héros, à Hawkins. Le syndrome classique de la petite série dépassée, voire abîmée par son succès. Le duo derrière le phénomène avait parlé d'une fin après la saison 4, mais le producteur et réalisateur Shawn Levy a vite annoncé qu'une cinquième était parfaitement possible, même si non confirmée » assassine Ecran Large (dans une chronique bourrée de spoilers). Tout n’est pas fichu d’autant que la série bénéficie toujours de la sympathie que l’on a développé pour les personnages dans les premières saisons. Mais il est urgent de trouver un moyen non poussif et surprenant de les revoir ensemble. Et si possible sans tout miser sur les émois d’ados réactualisés à la sauce 2019.