NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Sundar Pichai, patron de Google, prend la tête d’Alphabet




5 Décembre 2019

Fondé en 1998, Google a cette année 21 ans. L’âge de la majorité, comme le soulignent les deux cofondateurs du géant, Sergey Brin et Larry Page. Pour l’occasion, ils ont annoncé quitter leurs fonctions de Président et Directeur Général de la holding Alphabet, qui chapeaute toutes les activités du groupe depuis 2015.


Les deux cofondateurs de Google sur le départ

Dans une lettre adressée aux employés de l’entreprise envoyée mardi 3 décembre 2019, Larry Page et Sergey Brin mettent un terme à leurs positions de leaders d’Alphabet. « Si l’entreprise était une personne, ce serait un jeune adulte de 21 ans et il serait temps de quitter le nid. […] Nous pensons qu’il est temps d’assumer le rôle de parents fiers, qui offrent des conseils et de l’amour, mais pas une surveillance quotidienne ! »

Une annonce qui surprend sans vraiment surprendre : si personne ne s’y attendait, dans les faits les deux cofondateurs de la firme de Mountain View étaient depuis plusieurs années très en retrait. Ils n’ont, d’ailleurs, jamais réellement apprécié les rôles managériaux, préférant se consacrer aux divers projets de recherche et développement du groupe, plus proches de leurs passions.

Sundar Pichai devient numéro un d'Alphabet

À la tête d’Alphabet, les deux cofondateurs laissent Sundar Pichai. Propulsé à la tête de l’entreprise Google en 2015, lorsqu’Alphabet était créée pour mettre de l’ordre dans les comptes du groupe, il était devenu l’homme fort de l’entreprise. Google est en effet le coeur financier du géant et représente, à elle seule, plus de 90 % du chiffre d’affaires et des bénéfices.

Sundar Pichai avait pris le rôle exécutif auprès des investisseurs mais également du grand public : il était présent à tous les lancements de produits ainsi qu’aux réunions stratégiques. Le choix de le placer à la tête d’Alphabet est donc cohérent et ne fait que confirmer une situation déjà bien installée.

De leur côté, Larry Page et Sergey Brin devraient continuer de s’occuper des différents projets annexes du groupe. Ils conservent toutefois une importance capitale au niveau décisionnaire : premiers actionnaires du géant, ils disposent de plus de la moitié des droits de vote du Conseil d’administration auquel ils continueront de siéger.