NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Tesla offre une Model 3 aux deux hackers qui ont pénétré son système




26 Mars 2019

A l’occasion du concours de piratage Pwn2Own, deux hackers sont parvenus à prendre le contrôle du navigateur web d’une Tesla Model 3. En récompense pour cette prouesse qui va donner du travail de perfectionnement au constructeur, les deux pirates sont repartis avec la voiture en cadeau.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le crime paye, ou presque. « À l'occasion du concours de piratage Pwn2Own, deux hackers sont parvenus à prendre le contrôle du navigateur web d'une Tesla Model 3. Comme il s'y était engagé, le constructeur leur a fait cadeau de la voiture électrique » nous apprend Futura Sciences . Pirater pour la bonne cause peut donc rapporter puisque la voiture que les deux hackers ont remporté vaut 44 000 dollars. « En plus des primes substantielles en monnaie sonnante et trébuchante, deux hackers sont repartis du concours de piratage Pwn2Own avec une Tesla Model 3. L'événement, qui s'est achevé en fin de semaine dernière à Vancouver (Canada) durant la conférence CanSecWest, mettait, pour la toute première fois, les experts au défi de pénétrer les défenses d'une voiture. Il s'agissait donc de la dernière berline électrique de Tesla d'une valeur de 44.000 dollars » continue le site spécialisé.
 
La compagnie avait mis en jeu une prime de 35 000 dollars et la voiture à destination des pirates qui seraient capables de traverser les dispositifs de sécurité du navigateur internet Tesla et y afficher un message. « Pour parvenir à leurs fins, les hackers de Fluoroacetate ont exploité un bug  de type « just in time » qui contourne le système de stockage mémoire aléatoire des données protégeant le navigateur. Au final, la démonstration est surtout symbolique car elle n'a pas permis aux hackers de prendre le contrôle de fonctions essentielles de la Model 3. Tesla a indiqué qu'une mise à jour de sécurité serait diffusée dans les prochains jours pour colmater cette brèche » précise Futura Sciences. Chapeau en tout cas au constructeur de se prêter à ce jeu qui n’est pas évident d’un point de vue de communication mais bien utile pour mettre au test une technologie de pointe.