NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Un basketteur français puni pour n’avoir pas regardé le drapeau chinois

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



9 Décembre 2019

Gueschon Yabusele, basketteur français qui évolue dans la ligue chinoise de basket (CBA) doit payer une amende pour ne pas avoir regardé le drapeau chinois pendant l’hymne. Une pratique ridicule qui rappelle qu’en Chine on ne plaisante pas avec le folklore patriotique.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Puni pour ne pas avoir regardé le drapeau. Par le sport, la Chine veut montrer un visage séduisant au monde. C’est cette stratégie qui pousse les clubs du pays à essayer d’attirer par des gros chèques les stars de championnats étrangers en fin de carrière. Mais c’est parfois l’effet inverse qui est obtenu. Car en engageant des personnalités connues du monde du sport, ce sont les conditions politiques et sociales du pays qui sont sous le projecteur. 

 

« Le basketteur  français Guerschon Yabusele s'est vu infliger, samedi 7 décembre, une amende de 10 000 yuans (1 290 euros) par la ligue chinoise de basket (CBA) pour n'avoir pas regardé le drapeau national avant un match de championnat. Comme aux Etats-Unis, les rencontres sportives sont en général précédées de la diffusion de l'hymne national. En Chine, les joueurs sont censés durant ce moment fixer l'étendard rouge aux cinq étoiles en signe de respect » nous apprend en effet France Info .

 

« Guerschon Yabusele, qui a évolué un temps en NBA aux Boston Celtics, a été filmé vendredi par les caméras de télévision en train de baisser la tête devant le drapeau avant un match de son équipe, les Nanjing Monkey Kings. La CBA a publié dès le lendemain un communiqué, adressant en plus de l'amende un "sérieux avertissement" au joueur français pour n'avoir "pas effectué la salutation du regard" réglementaire. Ni les Nanjing Monkey Kingsni le joueur français n'ont fait de déclaration publique sur cet incident » appuie la chaine d’info française.

 

Le jouer de basket était bien debout et silencieux pendant l’hymbe mais n’a pas regardé le drapeau. En le sanctionnant, c’est l’effet inverse de celui recherché qui en résulte. A sanctionner un défaut de regard sur le drapeau, c’est tout l’absurde de l’autocratie chinoise qui saute aux yeux.