NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Un milliardaire afro-américain va rembourser les emprunts de 400 étudiants de Morehouse




20 Mai 2019

Face à une promotion de 400 étudiants de l’université américaine de Morehouse, le milliardaire Robert F Smith a annoncé par surprise qu’il rembourserait leurs dettes étudiantes. Un cadeau de 44 millions de dollars très symbolique dans cette université engagée depuis sa fondation pour les droits des afro-américains depuis la ségrégation.


DR
DR
Un cadeau estimé à la bagatelle de 44 millions de dollars. Le milliardaire Robert F Smith a surpris tout le monde lors de le remise des diplômes 2019 de l’université américaine de Morehouse. Sans que ce soit prévu, il a annoncé aux 400 diplômés qu’il prendrait en charge leurs dettes universitaires. Alors qu’il était présent pour recevoir une diplôme honorifique, le milliardaire a fait cette annonce hors normes. Accueillie par des cris de surprises et de joie, l’annonce change considérablement la donner pour les jeunes diplômés. La plupart d’entre eux se sont endettés pour de longues années en dépensant plusieurs dizaines de milliers de dollars par année d’étude (environ 45 000 dollars d’après la presse américaine).

Le geste est tout un symbole dans l’enceinte de l’université de Morehouse. Créée par des communautés protestantes au XIXème siècle, l’établissement s’est distingué en étant le pionnier des études supérieures pour les noirs. Durant les années de ségrégation raciale dans le pays, Morehouse a formé plusieurs des grandes figures de défense des droits des afro-américains. Martin Luther King a par exemple fréquenté Morehouse. « Robert F. Smith avait déjà dit plus tôt cette année qu’il allait donner 1,5 million de dollars à l’établissement, mais l’annonce de dimanche a été une surprise, y compris pour le personnel de Morehouse, selon le Atlanta Journal and Constitution. Un porte-parole a indiqué qu’il s’agissait du plus grand don de l’histoire de l’université, qui a été fréquentée par Martin Luther King Jr., le réalisateur Spike Lee et le comédien Samuel L. Jackson » rapporte Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Cet élan de générosité rappelle une fois de plus la situation hors normes de l’éducation supérieure aux Etats-Unis. « Le coût faramineux de l’éducation universitaire aux Etats-Unis, et le nombre croissant de personnes dans l’incapacité de rembourser leurs dettes, ont fait de la question des prêts étudiants une affaire nationale, au cœur du programme de certains démocrates cherchant à être investis par leur parti pour la présidentielle de 2020. La dette estudiantine dépasse aujourd’hui les mille milliards de dollars, selon l’agence Fitch » conclue Le Parisien.