NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Un nouveau site archéologique « exceptionnel » découvert à Lyon




12 Juillet 2019

A deux pas de vestiges romains déjà connus, des archéologues viennent de mettre à jour un nouveau site « exceptionnel ». Depuis six semaines les chercheurs révèlent un quartier d’un intérêt rare qui daterait de 197 après Jésus Christ.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Dans le cadre d’un chantier école, vingt-cinq étudiants en archéologie viennent de mettre à jour un quartier d’un « intérêt exceptionnel ». « Le secteur avait déjà été fouillé en 2015 et la prospection des sols à cette époque avait laissé entrevoir des richesses bien enfouies, qui n’avaient pas encore été déterrées. Aujourd’hui, les archéologues sont en mesure de dire qu’une maison se situait à cet endroit. Les résidus de roses permettent d’imaginer facilement que le sol était en marbre. Des plats, pots, marmite et cruches nécessaires à la préparation des repas ont été retrouvés dans la réserve de la cuisine » raconte 20 Minutes
 
Plusieurs bâtiments ont été découverts et les chercheurs ont commencé à donner des explications sur les fonctions des différentes bâtisses. Une maison de légionnaire, un dépôt d’armes ont par exemple été explorés. Une tête décapitée a été retrouvée et témoignerait d’une bataille dont les historiens avaient connaissance. « Des dés, des lampes à huile, des jetons attestant de la vie nocturne des soldats ont été sortis de terre. Des stylets et boîtes à sceaux aussi. Quasiment intacts. Pour une raison.Albinus, défait, s’est réfugié dans la ville avant d’être arrêté puis décapité. L’empereur a fait piller la ville pour punir tous ceux qui avaient soutenu le rebelle. Et à l’époque Lugdunum regorge de richesses. Elle est d’ailleurs l’une des seules villes avec Rome à frapper la monnaie. « L’édifice en question a été volontairement détruit pour ne pas que les armes ou autres objets soient volés. C’est pour cette raison qu’ils sont encore en très bon état », souligne Benjamin Clément, insistant sur la qualité des découvertes » explique l’édition locale du journal. Des découvertes exceptionnelles qui motivent les chercheurs à poursuivre leurs travaux qui sont prévus pour encore plusieurs années. En espérant que d’autres surprises les attendent.