NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Un nouvel iPhone pour Apple ?





Cet automne, Apple devrait lancer un iPhone un peu amélioré par rapport à ses prédécesseurs, le potentiel « iPhone 7».


Source  Pixabay, image libre de droits.
Source Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Le Figaro explique que « les innovations majeures sont attendues pour 2017 », ajoutant qu’ « amené à être lancé cet automne, le prochain smartphone d'Apple sera plus fin que ses prédécesseurs. »

Pour y parvenir, « la société devrait supprimer sa prise jack, utilisée pour brancher un casque audio ou des écouteurs. Le Wall Street Journal tient ces informations de sources familières du sujet. Elles confirment les révélations de l'analyste Ming-Chi Kuo. »
 

iPhone 7 ?

L’article du Figaro ajoute que « l’absence de port jack - qui devrait améliorer la résistance à l'eau du téléphone - constitue un menu changement par rapport par rapport aux annonces habituelles d'Apple pour son produit phare. »

De plus, « les diagonales d'écran de 4,7 ou 5,5 pouces, en vigueur depuis les iPhone 6 et 6 Plus, resteront inchangées, tout comme l'apparence générale du téléphone. Un double capteur photo pourrait faire son apparition sur le plus grand des modèles. »

Enfin, « en ne proposant pas de rupture majeure cette année, Apple s'apprête à rompre avec l'une de ses traditions : un cycle de deux ans, marqué par un nouveau design une année, et des changements technologiques l'année suivante. »

L'iPhone 6s a notamment apporté « un écran sensible à la pression et un processeur plus performant et un nouveau capteur photo. L'iPhone 5 avait lui-même suivi ce cycle: il avait fallu attendre le lancement du 5s, un an après le 5, pour pouvoir tester le lecteur d'empreinte digitale. »

 Le rythme fut le même pour les iPhone 3G et 3GS, puis 4 et 4S, mais « cette fois-ci, le cycle durera trois ans. Ainsi, rien n'indique qu'Apple baptisera ce smartphone iPhone 7. »

Lire l'intégralité de l'article du Figaro ici.