NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Une hormone naturelle pour régénérer les muscles





Une équipe de chercheurs de Toulouse a annoncé avoir observé des effets très prometteurs d’une hormone naturelle sur la régénération des muscles. Une découverte qui pourrait améliorer significativement la vie des personnes âgées, premiers concernés par la perte de leurs capacités musculaires.


Image libre de droit - Pixabay
Image libre de droit - Pixabay
C’est un des aspects les plus difficiles à accepter avec l’âge. Lorsque petit à petit des tâches ou des mouvements qui étaient d’une facilité déconcertante deviennent pénibles voire impossible, ce n’est pas toujours facile de l’accepter. Des chercheurs toulousains apportent une lueur d’espoir pour les plus âgés en annonçant qu’une hormone naturelle peut beaucoup pour eux. « Jouer les élixirs de jouvence pour les biceps en restaurant les capacités musculaires. C’est une des vertus de l’apeline, une hormone naturelle, selon les travaux publiés dans Nature Medicine par une équipe toulousaine de l'Inserm, de l' université Paul-Sabatier et du Gérontopôle du CHU de Toulouse » raconte 20 Minutes .
 
Les premiers tests effectués sur des souris en âgées sont impressionnants. Grace aux injections d’apeline les capacités musculaires des souris ont augmenté avec des régénérations des fibres musculaires. Le plus étonnant, pour un profane, est de constater que l’idée qui semble couler de source est présentée comme une révolution. L’apeline étant une hormone sécréter par la contraction de muscles lors d’exercices, l’expérimentation semble naturelle. En réalité c’est la perspective d’utilisation pour des personnes âgées touchées par une diminution de leurs capacités musculaires qui ouvre de nouveaux horizons. « Ces travaux permettent d’envisager l’apeline à la fois comme un outil de diagnostic précoce de la sarcopénie et comme un traitement prometteur pour lutter contre la perte de fonction liée à l’âge », commente Philippe Valet, professeur à l’université Sabatier de Toulouse et l’un des responsables de l’étude, cité par 20 Minutes. Le quotidien gratuit tient par ailleurs à préciser pour ceux qui penseraient déjà à eux, que l’apeline comme traitement n’est pas destinée aux sportifs. Naturelle ou non, l’idée du traitement reste d’aider les personnes en détresse et non d’améliorer les caractéristiques physiques de celles dans la fleur de l’âge.
 
Lire ici en intégralité l’article de 20 Minutes